Smartphone: Microsoft riposte à Google et Apple en lançant des Windows phones
Actualisé

SmartphoneMicrosoft riposte à Google et Apple en lançant des Windows phones

Le géant informatique américain Microsoft va lancer à partir du 6 octobre une gamme de mobiles «Windows phones» en partenariat avec une vingtaine d'opérateurs et d'équipementiers, une offensive pour contrer la montée en puissance de ses rivaux Google et Apple.

Ce lancement, en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud et en Asie-Pacifique, sera réalisé en lien avec seize opérateurs et sept équipementiers, HTC, Acer, LG, Samsung, Sony-Ericsson, HP et Toshiba.

Ces nouveaux mobiles seront équipés Windows Mobile 6.5, le nouveau système d'exploitation de Microsoft pour «smartphones», ces téléphones portables qui permettent d'accéder à l'internet, comme l'iPhone d'Apple ou le Blackberry du groupe canadien Research in Motion (RIM).

Microsoft réagit ainsi à l'offensive du géant de l'internet Google, qui a lancé début 2008 un système d'exploitation ouvert pour mobiles, Android, utilisable par tous les équipementiers.

Depuis plusieurs années, des rumeurs faisaient état du lancement éventuel par Microsoft d'un mobile à son propre nom comme l'a fait son concurrent Apple, mais le géant informatique a finalement privilégié une stratégie proche de celle de Google.

Son système d'exploitation pour mobiles est en perte de vitesse: au deuxième trimestre, il n'équipait plus que 9% des smartphones vendus, contre 12% il y a un an, selon le cabinet Gartner.

Dans le même temps, Apple a progressé de 2,8% à 13,3%, tandis que Google a atteint en quelques mois quasiment 2% et pourrait encore augmenter sa part de marché, de nombreux appareils dotés d'Android étant attendus au quatrième trimestre.

Le lancement des Windows phones «est une réaction à ce qui s'est passé depuis un an dans le domaine des systèmes d'exploitation sur mobiles. Il y avait une certaine attente autour d'une relance», a déclaré à l'AFP Laurent Husson, analyste chez Forrester.

Le marché des smartphones -- dominé aujourd'hui par Nokia et son système d'exploitation Symbian, qui a néanmoins vu lui aussi sa part de marché reculer de 57% à 51% en un an -- est en effet extrêmement porteur: les ventes ont progressé de 27% au deuxième trimestre, une tendance qui devrait se poursuivre sur l'ensemble de l'année.

A travers ce lancement, Microsoft vise «d'abord et avant tout à mettre en avant la marque Windows, dans une logique de réassurance vis-à-vis des clients dans l'environnement PC», a souligné M. Husson.

Le géant américain entend également «montrer qu'il a des partenariats avec les principaux constructeurs de terminaux, comme Samsung et LG qui travaillent par ailleurs avec Google, et avec des opérateurs parmi les plus importants en Europe», a-t-il ajouté.

Pour ces nouveaux mobiles, Microsoft met en avant «une interface utilisateur améliorée et plus simple d'utilisation, des fonctionnalités de navigation plus efficaces ainsi qu'une offre de services à valeur ajoutée».

Ceux-ci comprendront notamment «Microsoft My Phone - un service gratuit de synchronisation et de sauvegarde des données - et Windows Marketplace pour Mobile - une boutique de téléchargement d'applications».

«Totalement revisité, le navigateur Internet Explorer Mobile est doté d'un nouveau moteur», a ajouté le groupe, qui a précisé que l'accès à de multiples sites, comme Facebook et MySpace, étaient également simplifié. (afp)

Ton opinion