Microsoft s'en prend aux «cybersquatteurs»
Actualisé

Microsoft s'en prend aux «cybersquatteurs»

La firme de Redmond a entamé une action en justice contre quatre individus accusés d'avoir généré plus de 400 noms de domaine du type «www.freemsnhotmail.com» et d'en avoir tiré des revenus publicitaires illicites.

Le «cybersquattage» consiste à enregistrer le maximum de noms de domaine susceptibles d'attirer par erreur des internautes cherchant des informations au sujet d'un produit ou d'une société.

Une fois le site enregistré, les cybersquatteurs mettent en ligne des publicités et en tire des revenus grâce aux clics faits par les internautes.

Selon la législation américaine en vigueur depuis 1999 contre le «cybersquatting», les individus poursuivis par Microsoft sont passibles jusqu'à 120 000 fr. d'amende par nom de domaine utilisé frauduleusement.

Ton opinion