Actualisé

SuisseMigros affiche un bénéfice en hausse en 2012

Le groupe Migros affiche un bénéfice en hausse de 9,8% à 724,2 millions de francs au terme de l'exercice 2012, après une nette chute de sa rentabilité l'année précédente.

La progression du CA de Migros intervient malgré les baisses de prix consenties, le tourisme d'achat frontalier et le recul dans son secteur des voyages.

La progression du CA de Migros intervient malgré les baisses de prix consenties, le tourisme d'achat frontalier et le recul dans son secteur des voyages.

Le groupe Migros affiche un bénéfice en hausse de 9,8% à 724,2 millions de francs au terme de l'exercice 2012, après une chute de plus de 22% de sa rentabilité l'année précédente. La progression intervient malgré les baisses de prix consenties, le tourisme d'achat et le recul dans son secteur des voyages.

Selon Herbert Bolliger, 2012 aura été une bonne année pour le groupe. Rappelant mardi en conférence de presse à Zurich que les Suisses ont dépensé 4,5 milliards de francs pour leurs emplettes transfrontalières, le président de la direction générale de la Fédération des coopératives Migros (FCM) a qualifié d'exigeant l'exercice écoulé.

Au plan opérationnel, le résultat d'exploitation (EBIT) s'est accru de 0,7%, avant l'effet de prévoyance, pour s'établir à 985,6 millions de francs. A 3,9%, le rendement est resté inchangé sur un an, reflet de la stabilité de la marge brute dans le commerce de détail, de la productivité accrue et du renforcement des activités de commerce de gros.

Déjà publié en janvier, le chiffre d'affaires au niveau du groupe s'est étoffé l'an dernier de 0,6% au regard de 2011, à 25 milliards de francs. Pilier de l'activité, les ventes de détail ont crû quant à elles de 1,3% à 21,3 milliards, ou de 2,2% en termes réels.

Pour rappel, Coop a augmenté de son côté son bénéfice net de 4,6% à 452 millions de francs, pour un résultat EBIT de 737 millions. Dans le seul commerce de détail, le dauphin rhénan a enregistré des ventes en hausse réelle de 1,7% à 18,5 milliards.

Recul à l'étranger

En Suisse, le chiffre d'affaires global de Migros s'est légèrement amélioré à 23,4 milliards de francs, contre 23,2 milliards un an auparavant. A l'étranger, les produits ont reculé à 1,6 milliard de francs, soit 6,4% du total du groupe, surtout dans le secteur Voyages, plombé par les difficultés d'Hotelplan en Italie.

Dans le commerce de détail, qui pèse en Suisse 97 milliards de francs, le numéro un helvétique du secteur a vu sa part de marché se contracter légèrement l'an passé de 19,9% à 19,8%. Depuis 2008, où elle atteignait 20,6%, sa part n'a d'ailleurs cessé de s'éroder.

Pour rappel, les baisses de prix de 0,9% en moyenne dans les ventes de détail ont grevé en 2012 les produits de Migros de 194 millions de francs. Au final, les ventes de détail ont été portées en particulier par Denner ( 1,7%), Migrol ( 6,5%), Depot (Gries Deco Company 25,4%) et Office World ( 2,6%).

Les dix coopératives, y compris les sept magasins sis en France et en Allemagne, ont généré des ventes de 14,5 milliards de francs, soit pratiquement le niveau de 2011. La baisse moyenne de 1,4% des prix, notamment dans l'assortiment Melectronics (-6,4%) et Micasa (-4,9%), s'est chiffrée à 204 millions.

1,5 milliard visé en ligne

Sur le plan financier, le groupe a renforcé ses fonds propres de 7% à 15,9 milliards et réduit en-deçà du milliard son endettement lié aux activités commerciales et industrielles, a relevé le chef des finances Joerg Zulauf. Autofinancés, les investissements ont tout de même totalisé 1,2 milliard l'an passé malgré un léger déclin.

Nettement étoffés à l'étranger et stables en Suisse, les effectifs ont globalement augmenté de 1,2%, à la faveur notamment du rachat de Cash Carry Angehrn et de l'expansion de Gries Deco. A fin 2012, Migros restait le plus important employeur privé de Suisse avec 87'461 salariés, dont 3'358 apprentis.

Au chapitre des perspectives, Herbert Bolliger prévoit que les prix dans les supermarchés ne devraient plus guère baisser. Il table sur une augmentation de 4% à 5% du chiffre d'affaires pour l'année en cours, après consolidation de Tegut. Pour mémoire, la chaîne allemande de grandes surfaces reprise via la coopérative de Zurich compte 300 succursales et 6300 employés outre-Rhin.

Migros entend encore renforcer sa position dans le commerce en ligne. En dépit de la stagnation des ventes sur LeShop.ch, l'activité par internet a généré l'an passé des revenus en hausse de 6% à 704 millions de francs. A moyen terme, le groupe vise 1,5 milliard, souligne Herbert Bolliger. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!