Zurich: Migros détruit des cabas au motif jugé trop sexiste
Publié

ZurichMigros détruit des cabas au motif jugé trop sexiste

Des sacs en papier conçus spécialement pour la période de pandémie ont été mis au pilon. Les créatrices sont déçues.

par
jbm
Quelque 120’000 exemplaires de ces sacs ont été jetés.

Quelque 120’000 exemplaires de ces sacs ont été jetés.

Mickry3

Des emballages drôles: c’est ce que Migros avait commandé aux artistes féminines du trio Mickry 3 au début de la période de semi-confinement. Dans cette optique, les designers ont créé une série de dessins mettant en scène une femme dénudée et un chat. On y découvrait le matou jouant à des jeux innocents avec sa maîtresse ou encore buvant un café, comme cela a pu être le cas dans de nombreux foyers lorsqu’il était conseillé de rester chez soi. Or, le 25 mai, les cabas, qui avaient été imprimés et livrés dans des filiales de Migros à Zurich, ont été retirés puis détruits, car jugés trop sexistes, révèle le «Tages-Anzeiger».

Retirés et détruits

Le but de l’opération était d’aborder le sujet du Covid-19 avec un clin d’œil. Un objectif non atteint, a indiqué le distributeur dans une réponse de son service de presse adressé au quotidien alémanique. Selon des estimations, ce sont 120’000 exemplaires qui ont été jetés. Le trio n’a pas été impliqué dans la discussion qui a précédé la décision du retrait. Il a toutefois été payé, sans qu’un montant ait été articulé.

Artistes fâchées

«Nous sommes en colère», commente le collectif Mickry 3, qui n’hésite pas à qualifier cette affaire de «catastrophe écologique». Depuis vingt ans, ces artistes, qui ont entre 39 et 42 ans, utilisent des représentations du corps humain. Leurs œuvres sont régulièrement mises en valeur dans des musées. L’une d’elles est du reste exposée actuellement au Landesmuseum de Zurich.

Ton opinion

401 commentaires