Suisse – Migros se dirige vers la vente d’alcool

Publié

SuisseMigros se dirige vers la vente d’alcool

Les délégués du géant orange se sont réunis samedi et ont voté en faveur d’une modification des statuts afin de permettre une future vente d’alcool dans les commerces.

Cela fait depuis plus de 70 ans que Migros, fondée par Gottlieb Duttweiler, ne vend pas de boissons alcoolisées, respectant ainsi un vœu émis par son fondateur. Ce dernier ne désirait en effet pas que les prix avantageux de ses magasins ne poussent les Suisses à développer des dépendances. Pourtant, ce samedi, les délégués du géant orange ont voté en faveur d’une modification des statuts de l’entreprise, ce qui ouvre la possibilité d’une future vente d’alcool, comme nous l’apprend «20 Minuten». Les coopératives régionales devront encore voter sur la question l’année prochaine, ainsi on ne dégustera pas de bière M-Budget avant un certain temps.

Trahison de l’ADN de Migros

A l'approche de la votation, la Croix-Bleue s'était adressée publiquement à Migros: la suppression de l'interdiction de l'alcool serait une «trahison de l'ADN de Migros», écrit l'organisation dans un communiqué de presse. L'entreprise risquerait de perdre sa bonne réputation de grand distributeur socialement responsable.

Pour Stefan Michel, expert en marketing à l'IMD Business School de Lausanne, le changement semblait probable. En effet, d’après lui «l'interdiction n'est plus d'actualité et est complètement dépassée». De plus, comme il le rappelle, Migros vend déjà de l'alcool dans les magasins Denner et Migrolino. Depuis quelques temps, Migros propose également des centaines de variétés de bières, de vins et de spiritueux dans sa boutique en ligne.

Preuve de démocratie

L'initiative de vendre de l'alcool dans les magasins Migros avait été suggérée par cinq membres de l'assemblée des délégués l'année dernière, écrit l’enseigne dans un communiqué. Samedi, les délégués ont ouvert la voie afin de permettre aux coopératives régionales de se prononcer sur la question. Pour la présidente de l'assemblée des délégués, Marianne Meyer, «c’est un signal fort pour la démocratie à Migros. Aucune autre entreprise ne dispose d’une structure participative comparable».  Le communiqué rappelle d’ailleurs que «Migros doit à son fondateur Gottlieb Duttweiler l’héritage d’une structure démocratique unique en entreprise, qui permet à ses coopératrices et coopérateurs de réviser directement les statuts». Le communiqué ne mentionne pas le tabac dont une vente future n’est a priori pas envisagée.

(pco/mat)

Ton opinion

134 commentaires