Automobile – Mike Coppens: le panache en plus
Publié

AutomobileMike Coppens: le panache en plus

Assuré du titre de champion de Suisse après l’abandon matinal de Sébastien Carron, Mike Coppens a posé une jolie cerise sur son gâteau: la victoire au Rallye du Valais.

par
Jean-Claude Schertenleib
La Skoda de Mike Coppens

La Skoda de Mike Coppens

LDD

Sébastien Carron le rappelait vendredi soir, alors qu’il était confortablement installé en tête du 61e Rallye International du Valais: «Il ne faut pas précipiter les choses, cette course reste compliquée, avec des secteurs parfois délicats qui peuvent pousser à la faute. L’important est de continuer à prendre du plaisir et à attaquer, parce que c’est comme ça qu’on se sent bien dans la voiture avec Lucien (Revaz, son navigateur)»

Or, dans la première spéciale de cette ultime journée, du côté d’Aminona, le triple champion de Suisse a rencontré l’un de ces secteurs délicats et sa Skoda Fabia n’a pas pu aller plus loin. Dès lors, le Verbiérain Mike Coppens, associé pour l’occasion à Christophe Roux, était assuré de remporter son premier titre national.

Mais une autre chose titillait ce brillant pilote dont les progrès ont été constants depuis plusieurs années: la victoire dans le plus prestigieux rallye du pays, celui du Valais. Les Valaisans Jonathan Michellod/Stéphane Fellay ayant été retardés la veille par quelques soucis techniques, Coppens (Skoda) allait devoir gagner son duel face au Prévôtois Michael Burri et son navigateur français Fabrice Gordon (VW Polo). Un duel de tous les instants puisqu’au moment d’attaquer la dernière épreuve du rallye, celle de Nax, l’avance de Coppens n’était plus que de 2,2 secondes! Une avance qu’il allait doubler sur ces vingt derniers kilomètres, pour l’emporter finalement de 4,4 secondes, Michellod/Fellay complétant le podium, à 1’24 des vainqueurs.

Ton opinion

1 commentaire