Actualisé

FranceMike Horn se verrait bien succéder à Nicolas Hulot

L'explorateur suisse et sud-africain ne cache pas son intérêt pour la politique, et songe de plus en plus à s'engager.

par
joc

L'annonce de la démission surprise de Nicolas Hulot a pris tout le monde de court, mardi dernier. Si quelques noms de potentiels remplaçants circulent déjà, une surprenante candidature semble pointer le bout de son nez: Mike Horn se verrait bien à l'Elysée. «Qu'Emmanuel Macron m'appelle!», lance au «Parisien» l'aventurier suisse et sud-africain. Bien sûr, l'explorateur n'est pas totalement sérieux. L'envie de s'engager en politique est cependant bien là. «Après 30 ans d'expéditions, le temps est peut-être venu pour moi de faire bouger les choses», concède-t-il.

Mike Horn se dit «triste» pour l'ex-ministre Transition écologique et suppose que l'ancien explorateur n'a pas bénéficié d'autant de liberté qu'il souhaitait. «Pourquoi pas le remplacer un jour. Peut-être à la fin de mon expédition Pole2Pole», confie l'habitant de Château d'Oex (VD). Il prévient déjà: pas question d'obéir aux ordres. «Parfois, il vaut mieux agir sans avoir à demander la permission, quitte à s'excuser après. Surtout quand ça concerne l'intérêt public», explique-t-il.

«Une discipline à part entière»

Le nom du nouveau ministre de la Transition écologique devrait être annoncé tout prochainement. Bien sûr, Mike Horn ne sera pas nommé, mais cela ne l'empêche pas d'avoir des idées déjà bien dessinées: «Il faut que les élèves aient une base d'éducation à l'environnement très solide avec des actions concrètes. Ça doit devenir une discipline à part entière. Pour ça, il faut sortir nos enfants des quatre murs de leur classe afin qu'ils vivent des émotions et prennent conscience des enjeux», estime Mike Horn.

D'habitude rempli d'espoir et optimiste quant à l'avenir de la planète, l'aventurier ne cache pas son inquiétude: «Pour la première fois dans l'histoire de l'Arctique, au Nord Groenland, la glace se déplace vers des eaux plus chaudes et va fondre beaucoup plus vite. On accélère le processus du réchauffement climatique», prévient l'explorateur, qui sera la tête d'affiche de «Cap Horn», sa nouvelle émission d'aventure diffusée sur M6.

Pourquoi Cohn-Bendit ne remplacera pas Hulot

Pourquoi Cohn-Bendit ne remplace pas Hulot

Daniel Cohn-Bendit était donné favori pour devenir ministre de la Transition écologique, mais il a décliné cette fausse bonne idée. Découvrez pourquoi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!