Actualisé 09.10.2017 à 20:58

Etats-UnisMike Pence a-t-il mis en scène son départ «outré»?

Le vice-président américain, outré par des joueurs posant un genou à terre lors de l'hymne américain, a quitté le stade dimanche.

de
cga/afp

Le vice-président Mike Pence a quitté un match de football américain en réaction à l'attitude de plusieurs joueurs qui s'étaient agenouillés lors de l'hymne national, sujet de polémique initié par le président américain Donald Trump il y a plusieurs semaines. Ancien gouverneur de l'Indiana, Mike Pence avait décidé d'assister au match des Indianapolis Colts pour rendre hommage à l'ancien quarterback vedette Peyton Manning, qui a été honoré lors d'une cérémonie.

Au moment de l'hymne national, une vingtaine de joueurs des San Francisco 49ers, l'équipe visiteuse, a mis un genou à terre. Ce geste a été adopté par des dizaines de joueurs depuis que M. Trump a appelé fin septembre les propriétaires de franchises de NFL à «virer» les joueurs qui «(manquaient) de respect» au drapeau américain. Outré par cette attitude, Mike Pence, qui portait un pull et une casquette des Colts, a quitté le Lucas Oil Stadium sans attendre la fin de la rencontre.

«J'ai quitté le match d'aujourd'hui parce que le président et moi n'honoreront aucun événement qui manque de respect à nos soldats, à notre drapeau ou à notre hymne national», a écrit le deuxième personnage de l'Etat américain, sur son compte Twitter.

Trump divise encore un peu plus son pays

Le conflit larvé entre le président et les sportifs ne cesse de prendre de l'ampleur, pour se concentrer sur le fond raciste de la polémique et de son initiant. Vidéo.

«Même si tout le monde a le droit d'avoir son opinion, je ne pense pas que ce soit trop demander aux joueurs de la NFL de respecter le drapeau et notre hymne national», a-t-il ajouté.

Trump récupère la décision de Pence

Quelques minutes plus tard, Donald Trump s'est attribué la décision de Mike Pence. «J'ai demandé au vice-président Pence de quitter le stade si des joueurs mettaient un genou à terre durant l'hymne national, manquant de respect à notre pays», a-t-il écrit, sur son compte Twitter. «Je suis fier de lui et de Karen» Pence, l'épouse de Mike Pence, qui était en sa compagnie dimanche.

Un des joueurs vedettes de San Francisco, Eric Reid, a estimé que le vice-président avait seulement voulu se faire un peu de publicité. «Pour autant que je sache, la dernière fois qu'il est venu voir un match des Colts c'était il y a trois ans. Il savait que dans notre équipe, il y a de nombreux protestataires et que nous allions sans doute le faire dimanche, il en a profité pour marquer le coup», a jugé Eric Reid.

Après la médiatisation de ce départ précipité, les médias américains se sont interrogés sur la sincérité du vice-président, l'affaire semblant tout simplement orchestrée. Le Huffington Post remarque que la photo tweetée par Mike Pence date de 2014.

Le départ outré serait donc bien préparé à l'avance, puisque l'image a été partagée quasiment immédiatement après que Mike Pence a quitté le stade.

Ensuite, des reporters présents sur place rapportent qu'ils ont été prévenus dès leur arrivée sur les lieux «qu'il pourrait y avoir un départ précipité du match».

Un journaliste précise que la mise en scène a coûté plus de 250'000 dollars, somme d'un simple déplacement en hélicoptère du vice-président américain.

M. Trump a multiplié les tweets depuis fin septembre pour s'en prendre aux joueurs de la NFL mais aussi aux propriétaires des équipes, qu'il accuse d'être complaisants. Il a prédit que si la ligue ne changeait pas de position par rapport à ces manifestations lors de l'hymne, elle verrait sa popularité s'effondrer. Le premier à se manifester lors de l'hymne national avait été l'ancien quarterback des 49ers Colin Kaepernick, qui avait refusé de se lever lors d'un match en août 2016, puis avait mis un genou à terre lors des rencontres suivantes. Il voulait ainsi protester contre la répression dont étaient victimes les Noirs aux Etats-Unis, selon lui.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!