Crise: Mikron supprime 15% de ses effectifs

Actualisé

CriseMikron supprime 15% de ses effectifs

Le groupe industriel biennois estime que cette mesure est devenue inévitable face à la dégradation des perspectives conjoncturelles.

Le biennois Mikron va biffer jusqu'à 15% de ses 1100 emplois, ce qui pourrait représenter un maximum de 165 postes.

Cette mesure est devenue inévitable, a expliqué Mikron jeudi dans un communiqué. La division des systèmes d'usinage (Machining Technology), surtout, souffre du ralentissement dans la branche automobile. Celle des solutions de montage (Assembly Technology) est elle encore soutenue par le segment des appareils de soins.

Les sites les plus touchés les suppressions d'emplois sont ceux de la division des systèmes d'usinage à Agno (Tessin) et à Rottweil (Allemagne), et le site de distribution aux Etats-Unis.

A Agno, la réduction peut être partiellement obtenue par une diminution des contrats à durée déterminée, ainsi que par des départs en retraite et des départs naturels.

L'autre division est pour l'heure moins concernée par la réduction de capacités, note Mikron. Le principal site de production de Boudry (NE) réagira d'abord en diminuant les contrats à durée déterminée.

Chute des commandes

Les entrées de commandes du groupe ont chuté d'un quart à 233,6 millions l'an dernier, ce qui fait prévoir un exercice 2009 difficile. Mikron avait d'abord réagi à la baisse des volumes en introduisant le chômage partiel sur certains sites dès la fin de l'année passée. Mais elle juge désormais que cela ne suffira pas.

Le chiffre d'affaires est encore resté à peu près stable l'an dernier (-0,5% à 263,9 millions de francs). Mais l'exercice 2008 devrait se solder par un résultat d'exploitation négatif, notamment à cause de charges spéciales très élevées apparues dans le cadre de deux commandes. Mikron publiera ses résultats détaillés le 9 mars. (ats)

Ton opinion