Milan - Manchester United: Le favori n'est plus le même
Actualisé

Milan - Manchester United: Le favori n'est plus le même

En début de saison, Manchester United autait été grand favori de sa demi-finale de Ligue des Champions contre l'AC Milan. Mais les Anglais semblent à bout de souffle et les Italiens meilleurs que jamais.

Contre Middlesbrough samedi, Manchester United peut s'estimer heureux d'avoir arraché le nul. Sans imagination, les Red Devils n'ont jamais semblé en mesure de pouvoir l'emporter et auraient même dû s'incliner si un penalty justifié avait été sifflé contre eux. Ce match n'est pas un accident: il vient confirmer la baisse de régime que leur triomphe sur l'AS Rome (7-1) avait éclipsé.

A contrario, l'AC Milan est en forme comme jamais. Il n'a perdu qu'un de ses 16 derniers matches (contre l'Inter, 2-1) et reste sur quatre succès et 14 buts marqués en championnat. Des joueurs longtemps décevants explosent, comme Clarence Seedorf, Andrea Pirlo et Gennaro Gattuso. A l'inverse d'Alex Ferguson, qui a un effectif décimé par les blessures, Carlo Ancelotti a laissé au repos presque tous ses titulaires ce week-end.

Manchester pourrait connaîotre des problèmes en défense. Si Patrice Evra n'est pas remis à temps, Ferguson n'aura aucun de ses défenseurs titulaires habituels, Gary Neville, Rio Ferdinand et Nemanja Vidic étant blessés. Le calvaire qu'a vécu Wes Brown face à Mark Viduka samedi augure mal de son duel avec Alberto Gilardino, attaquant d'un autre calibre que l'Australien. A Milan, si la défense est souvent présentée comme vieillissante, elle n'a encaissé qu'un but en déplacement cette saison en Ligue des champions, à Athènes. Le retour de Nesta, longtemps blessé, a ramené la sérénité.

Ce match sera l'occasion de voir à l'oeuvre deux postulants logiques au prochain Ballon d'Or. Cristiano Ronaldo a explosé cette saison et a été époustouflant contre l'AS Rome (7-1). Mais ses deux derniers matches semblent traduire une certaine lassitude physique.

L'un des principaux atouts de Milan pourrait bien être son expérience. Il disputera sa quatrième demi-finale en cinq ans. Sur onze participations à ce stade, les Italiens n'ont connu que deux échecs, dont l'an passé face à Barcelone. Manchester, qui reste sur deux campagnes ratées, avait été éliminé par le Bayer Leverkusen à ce stade en 2002. Les deux équipes s'étaient affrontées en 8e de finale en 2005. Milan l'avait emporté deux fois 1 à 0, sur des buts d'Hernan Crespo. (si)

Ton opinion