Santé: Mineurs bientôt interdits de solarium
Actualisé

SantéMineurs bientôt interdits de solarium

Le Conseil fédéral veut renforcer la protection de la population contre les rayonnements dangereux. Son projet en consultation prévoit d'interdire l'accès des mineurs au solarium.

Le solarium devrait être prochainement interdit d'accès aux mineurs.

Le solarium devrait être prochainement interdit d'accès aux mineurs.

Keystone

L'accès aux solariums doit être interdit aux mineurs car les radiations risquent, à long terme, de provoquer le cancer de la peau, justifie le Conseil fédéral. Le gouvernement a mis mercredi en consultation jusqu'à fin mai un projet pour renforcer la protection de la population contre les rayonnements dangereux. Selon les données épidémiologiques actuelles, 5,4% des mélanomes contractés chaque année sont imputables aux solariums. Il s'agit aussi de renforcer les contrôles et l'information relatifs aux dangers d'un excès de rayons ultraviolets. Les cantons devront effectuer les contrôles.

Les traitements cosmétiques avec des lampes flash et des lasers de forte puissance seront mieux encadrés. Il faudra un certificat de compétences pour effectuer treize traitements dont l'épilation au laser ou le traitement de la cellulite et des rides. Son obtention prendra vraisemblablement de deux à dix jours. La formation du personnel qualifié incombera au secteur des soins esthétiques.

Verrues et grains de beauté

Les traitements au laser tels que l'élimination de verrues ou de varices resteront l'apanage des médecins. Mais il sera désormais interdit d'éliminer des grains de beauté au moyen du laser et des tatouages au moyen de lumière intense pulsée.

Le public doit également être protégé contre les effets nocifs du son et des rayons laser. La Confédération contrôlera que les prescriptions égales sont respectées dans les manifestations concernées. Les organisateurs de manifestations avec un son non amplifié supérieur à 93 dB(A) devront désormais distribuer gratuitement des protections pour les oreilles au public.

Danger pour les pilotes d'avion

Les pointeurs laser dangereux pour les yeux et la peau et éblouissant les pilotes d'avion ou les conducteurs de locomotive sont de plus en plus nombreux. Afin d'éviter ces risques, seuls ceux de classe 1 seront encore autorisés en Suisse.

La loi et l'ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant et le son devraient entrer en vigueur au premier semestre 2019. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion