Grèce: Mini-attentats contre les permanences de deux ministres

Actualisé

GrèceMini-attentats contre les permanences de deux ministres

Des mini-attentats à l'engin incendiaire ont visé vendredi soir à Salonique (nord) les permanences de trois députés de la majorité socialiste grecque.

Le ministre de la Justice et le secrétaire d'Etat à la Protection du citoyen faisaient partie des cibles, a indiqué une source policière.

Les engins, composés de petites cartouches de gaz, avaient été placés devant les bureaux politiques du ministre, Haris Kastanidis, du secrétaire d'Etat, Spyros Vougias et de la députée Chryssa Arapoglou, situés dans le centre-ville.

Seul l'engin placé devant la permanence de M. Vougias a toutefois explosé vendredi soir, provoquant des dégats mineurs, les autres faisant long feu.

Les attentats incendiaires de ce type sont fréquents en Grèce, visant des cibles gouvernementales, financières ou diplomatiques. Ils sont attribués par la police à des activistes anarchistes ou d'extrême gauche et souvent revendiqués sous des noms éphémères par des groupes se revendiquant de ces tendances.

Le nouveau gouvernement, qui a succédé le 4 octobre à la droite, manie la carotte et le bâton envers ces mouvances: il a renforcé la présence policière dans ces places fortes, notamment le quartier contestataire d'Exarchia à Athènes, mais annoncé vendredi qu'il abrogerait une loi conservatrice prévoyant des peines de plus de dix ans de prison pour les fauteurs de troubles portant des cagoules. (ats)

Ton opinion