Actualisé 11.07.2007 à 21:30

Minkus, quand le metal allie puissance et harmonie

LAUSANNE – Les cinq Lausannois du groupe de hardcore mélodique Minkus seront sur les planches du Buzz club ce soir.

"20minutes" a rencontré pour vous Zahra, la bassiste et unique membre féminin du groupe.

– Difficile d'être une fille au sein d'un groupe de hardcore?

– Non, j'ai un caractère bien trempé et j'ai grandi entourée de mecs, alors on me respecte et me considère comme un membre à part entière. Et puis c'est plus sympa comme ça, car il n'y a pas d'embrouille entre filles. C'est un peu comme un couple à cinq. (Rires)

– Comment se porte le heavy metal en Suisse?

– Il est difficile d'évoluer dans ce style en Suisse romande. En revanche, les Suisses allemands sont plus chauds et réceptifs à notre musique. Et puis ils ont l'infrastructure nécessaire.

– Vous venez de signer deux contrats?

– Oui, nous avons signé avec un booker italien qui va nous trouver des dates un peu partout en Europe et un agent de distribution anglais afin que notre album soit en vente, non seulement sur notre continent, mais aux Etats-Unis aussi.

– Parlez-nous de l'album...

– Celui qui sera prochainement dans les bacs est en fait notre premier album, «Minkus», que nous avons complètement remixé et remasterisé. Nous travaillons actuellement sur le prochain qui devrait sortir dans une année. Nous allons introduire plus de piano dans les chansons et travailler à fond les arrangements.

– Ce soir, vous jouez au Buzz Club.Et après, quels sont vos projets?

– Nous essayons de prendre un peu de recul afin de nous concentrer sur nos prochaines compositions, mais vous nous retrouverez le 11 août à Etoy et le 24 novembre au Centre de loisirs à Thônex.

Natacha Galan

Buzz Club, je 12, 22 h 30,

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!