Technologie: «Miroir miroir, dis-moi quel est mon humeur?»
Actualisé

Technologie«Miroir miroir, dis-moi quel est mon humeur?»

Une glace transforme le visage qu'elle reflète, le rendant plus souriant qu'il ne l'est en réalité. Cela augmente la sensation de bonheur, ainsi que le désir d'achat.

par
Marine Guillain

Des chercheurs de l'Université de Tokyo ont développé un vitre particulière: une caméra repère les expressions faciales de la personne en temps réel. Elle remonte les coins de la bouche et plisse le contour des yeux. Résultat: un sourire radieux se dessine sur le «miroir» – en réalité un écran.

L'objet repose sur l'hypothèse de la rétroaction faciale, qui avance que les émotions et leurs expressions faciales s'influencent les unes les autres. Et grâce à leurs recherches, les scientifiques ont prouvé que le fait de se voir souriant procurait une impression de bonheur: ils ont demandé à 21 volontaires de réaliser une tâche sans intérêt, puis d'évaluer leur humeur alors qu'ils se regardaient dans un «miroir-menteur» (sans savoir qu'il ne s'agissait pas d'un miroir normal). Lorsqu'ils étaient face à une image positive d'eux-même, les cobayes ont davantage fait part d'un sentiment de bien-être, a expliqué Slate.fr. La vidéo a aussi été ajustée dans l'autre sens, pour renvoyer un reflet plus maussade. Ceux qui ont été confrontés à cette image se sont déclaré malheureux.

Un traitement pour les maladies, un piège pour les consommateurs

Pour Tara Kraft, doctorante à l'Université du Kansas et spécialiste de la rétroaction faciale, le concept pourrait traiter certaines maladies. «Nous recommandons tout le temps aux gens d'accrocher des photos de leurs proches souriants aux murs de leur maison afin qu'ils les imitent, a-t-elle indiqué sur FastCoExist.com. Je ne sais pas si cet outil serait assez puissant pour influencer tout un tas de pathologie, mais comme traitement d'appoint, je pense que ça pourrait fonctionner».

Autre propriété du miroir: il incite à consommer davantage, ont noté ses créateurs. Dans une cabine d'essayage par exemple, la glace pourrait «manipuler» les impressions des consommateurs, les incitant à acheter un article qu'ils auraient sinon négligé. «L'humeur peut clairement modifier la perception de la beauté, a encore déclaré Tara Kraft. Mais l'idée que cela puisse être appliqué dans le commerce me semble incroyablement manipulateur et effrayant. Si les chercheurs de Tokyo ont raison, le pouvoir de persuasion est vraiment impressionnant!»

Ton opinion