Drame en France: Mis en examen pour avoir joué au pharmacien
Actualisé

Drame en FranceMis en examen pour avoir joué au pharmacien

Un homme a été mis en examen pour exercice illégal de la profession de pharmacien après la mort d'un toxicomane dont l'autopsie a révélé une absorption massive de substituts à la drogue.

Un homme a été mis en examen pour homicide involontaire et exercice illégal de la profession de pharmacien à Moulins, après la mort d'un toxicomane dont l'autopsie a révélé une absorption massive de substituts à la drogue. Ce trentenaire habitant Dompierre-sur-Besbre (Allier) a été placé en détention provisoire et incarcéré à la prison de Moulins-Yzeure mercredi, a précisé le parquet, confirmant une information du quotidien régional La Montagne.

«Ce n'était pas un gros fournisseur mais il est établi qu'il a donné à la victime des produits dangereux (médicaments de sevrage), qui peuvent entraîner la mort et doivent être délivrés uniquement sur prescription médicale», a déclaré le procureur de la République de Moulins, Thomas Michaud.

«Il est assez exceptionnel qu'une personne soit mise en examen pour homicide involontaire après avoir fourni un produit stupéfiant ou de substitution détourné de son objectif», selon lui. L'homme encourt dix ans de réclusion.

Une dizaine de molécules différentes

La victime, un homme de 32 ans, avait été découverte le 1er janvier à Dompierre-sur-Besbre et l'autopsie a révélé qu'elle avait absorbé une quantité massive de substituts à la drogue: «au total, une quinzaine de molécules différentes ont été identifiées», a expliqué le procureur.

En parallèle, une enquête ouverte par le parquet de Mâcon est en cours, après la découverte lundi à Digoin (Saône-et-Loire) du corps d'un autre homme dont la mort pourrait aussi être due à une overdose de substituts.

«Nous avons de bonnes raisons de penser qu'il existe un lien entre les deux affaires, mais ça reste une hypothèse», a déclaré M. Michaud.

(afp)

Ton opinion