Disparition de la 2G: Mise à niveau coûteuse pour les propriétaires

Publié

Disparition de la 2GMise à niveau coûteuse pour les propriétaires

La 2G sera supprimée dans quelques mois. Conséquence: certains systèmes d’appel d’urgence, comme ceux dans les ascenseurs, ne fonctionneront bientôt plus.

par
ofu
Les anciens systèmes d’appel d’urgence des ascenseurs fonctionnent avec la 2G et la 3G.

Les anciens systèmes d’appel d’urgence des ascenseurs fonctionnent avec la 2G et la 3G.

AFP

Sunrise sera le dernier opérateur de Suisse à désactiver la deuxième génération de téléphonie mobile (2G), au début de l’année 2023. Ses concurrents Swisscom et Salt ont déjà tiré la prise sur cette norme, informe lundi le «Tages-Anzeiger».

Mais ce n’est que le début. Swisscom et Sunrise ont annoncé qu’ils allaient également mettre hors service la troisième génération de téléphonie mobile (3G). L’entreprise proche de l’État cite la fin de l’année 2025 comme horizon, Sunrise au plus tard la fin de l’année 2026. Chez Salt, il n’y a pas encore de «plans concrets pour l’arrêt de la technologie 3G».

Des installations «devront être modifiées»

La plupart des clients de la téléphonie mobile ne remarqueront rien, car ils utilisent des smartphones et que ces appareils supportent déjà les normes 4G et la 5G.

Or la situation est différente pour les propriétaires de maison, les automobilistes et les bricoleurs passionnés de technologie. Car les anciens systèmes d’appel d’urgence des ascenseurs, les systèmes d’alarme ou les systèmes domotiques fonctionnent avec la 2G et la 3G. L’annonce par les opérateurs de l’arrêt de ces technologies a fait réagir certains fabricants d’ascenseurs.

Ainsi, selon la société Lüthi-Aufzüge AG de Leimiswil, dans le canton de Berne, les installations vieillissantes doivent «dans certaines circonstances être modifiées» afin de rester fonctionnelles. Il s’agit de passer à des systèmes qui prennent en charge les réseaux 4G et 5G.

Attention aux vieux GPS

«En tant que régie immobilière ou propriétaire d’immeuble, il vous incombe de clarifier la nécessité éventuelle d’agir. En tant que propriétaire, c’est vous, et non pas votre fournisseur de télécommunications, qui devez assumer les coûts de conversion de l’infrastructure du bâtiment», écrit la société Lüthi-Aufzüge AG sur son site internet.

Les automobilistes devraient également se renseigner. Car certains anciens systèmes de navigation pour voitures fonctionnent également avec la 2G. Pour finir, les balises de localisation bon marché venues d’Asie, appelées trackers, se connectent, elles aussi, à la 2G ou à la 3G. Placées dans une poche ou montées sur un vélo, elles permettent de repérer les objets volés. Ces balises deviendront également bientôt obsolètes.

Contactés, les opérateurs mobiles renvoient la balle aux propriétaires et aux consommateurs. Les fabricants d’ascenseurs et les clients ont été informés suffisamment tôt de la coupure prévue de la 2G et de la 3G, explique-t-on chez Swisscom. De nombreux propriétaires d’immeubles auraient donc directement fait passer les systèmes de secours dans les ascenseurs à la 4G et auraient sauté la 3G. L’entreprise Sunrise fait remarquer qu’elle a soutenu le réseau 2G un an de plus que la concurrence.

La consommation a changé

La 2G aura été utilisée pendant 30 ans dans notre pays, rappelle le «Tages-Anzeiger». L’ancienne Telecom PTT, prédécesseur de l’actuelle Swisscom, avait introduit cette technologie dans tout le pays en 1993. Avec la mise en place de ce nouveau réseau, il était devenu possible de téléphoner de manière mobile et d’envoyer des messages courts sous forme de SMS.

Or avec l’arrivée du smartphone, le comportement des utilisateurs a changé. Comme ils sont désormais connectés en permanence à internet via le réseau de téléphonie mobile, cela entraîne une forte consommation de données.

Rien que chez Swisscom, le volume de données double chaque année. Pour cela, il faut des réseaux de téléphonie mobile qui garantissent des vitesses de transmission élevées. La 2G n’en fait plus partie. C’est pourquoi les fournisseurs mettent cette technologie hors service.

Ton opinion

72 commentaires