Actualisé 03.10.2018 à 16:20

CriminalitéMise en garde contre le blanchiment d'argent

Plusieurs cas de passeurs d'argent agissant pour le compte de criminels ont été détectés dans le canton du Jura.

Keystone/Archives/Photo d'illustration

La police cantonale jurassienne met en garde contre le recrutement de passeurs ou de «money mule» par des criminels. Ces personnes sont appâtées par des gains d'argent pour qu'elles transfèrent de l'argent sale à l'étranger.

Plusieurs cas ont été enregistrés dans le canton du Jura au cours du mois de septembre et des instructions pénales ont été ouvertes par le Ministère public, annonce mercredi la police cantonale jurassienne.

Le passeur reçoit des fonds avec pour mission de les envoyer à l'étranger, généralement par l'intermédiaire d'un service de transfert d'argent. Et en contrepartie de ce service rendu, il obtient d'une commission.

Les sommes proviennent presque toujours du crime organisé, en particulier de la cybercriminalité. Le recrutement des passeurs est opéré via des annonces sur les réseaux sociaux et par des sites de recherche d'emplois. Il s'agit de mettre à disposition un compte bancaire personnel pour les transactions.

Même si le passeur n'est pas directement impliqué dans ces activités criminelles, il se rend punissable de blanchiment d'argent, précise la police. Il apporte une aide à des criminels en contribuant à transférer des capitaux et à en dissimuler leur provenance délictueuse. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!