Syrie: Mission de Brahimi: aucune lueur d'espoir
Actualisé

SyrieMission de Brahimi: aucune lueur d'espoir

Le chef de la Ligue arabe Nabil Al-Arabi a déclaré lundi que la mission de Lakhdar Brahimi, le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie, n'avait apporté «aucune lueur d'espoir».

«Face à cette situation, j'appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à se réunir immédiatement pour adopter une résolution contraignante sur un cessez-le-feu afin d'arrêter le bain de sang», a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de la Ligue arabe a également réclamé «le déploiement d'une force d'observateurs internationaux» en Syrie où selon l'ONU, le nombre de morts depuis le déclenchement mi-mars 2011 du soulèvement contre le régime du président Bachar Al-Assad a atteint les 60'000.

M. Brahimi a été nommé émissaire pour la Syrie par l'ONU et la Ligue arabe en septembre 2012, succédant à Kofi Annan, l'ex-patron de l'ONU qui avait démissionné le 2 août en admettant l'échec de plusieurs mois d'efforts.

Les attaques de la presse syrienne contre M. Brahimi se sont multipliées après les critiques de ce dernier contre le discours du président Assad qui a proposé le 6 janvier une transition entièrement contrôlée par son régime en vue de sortir de 22 mois de crise.

30 morts à Hama

Plus de 30 personnes, des civils et des miliciens pro-régime, ont été tués lundi dans un attentat à la voiture piégée dans la ville de Salmiyé, dans la province de Hama (centre), a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Un haut responsable du régime syrien a confirmé la mort de dizaines de personnes dans l'attaque, qui visait selon l'OSDH un bâtiment utilisé par des forces paramilitaires fidèles au régime du président Bachar al-Assad.

La Russie envoie deux avions

«Sur la demande des dirigeants russes, le ministère envoie au Liban à Beyrouth deux avions pour que tous les Russes qui le souhaitent puissent quitter la Syrie», a indiqué Irina Rossious citée par l'agence Interfax.

«Plus de 100 Russes devraient quitter la Syrie à bord de ces avions», a-t-elle ajouté sans plus de précisions. Le ministère était injoignable lundi soir. (afp)

Une mission de l'ONU à Homs

Une mission humanitaire des Nations unies s'est rendue lundi à Homs, au centre de la Syrie, puis dans une localité voisine tenue par l'opposition armée afin d'évaluer les besoins humanitaires, a indiqué l'ONU.

Selon le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky, la mission, représentant sept agences humanitaires, «a visité Homs puis a traversé la ligne de conflit pour aller à Talbiseh».

Les membres de cette mission, conduite par le directeur des opérations du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) John Ging, ont rencontré «des personnes qui avaient un besoin urgent de nourriture, de soins médicaux et d'eau potable, notamment des enfants».

M. Ging «a souligné que les besoins humanitaires étaient énormes et qu'il fallait trouver immédiatement les moyens d'augmenter l'ampleur des opérations» de secours en Syrie, a ajouté M. Nesirky. Environ quatre millions de Syriens, dont deux millions de déplacés, ont besoin d'une aide d'urgence, selon l'ONU.

Par ailleurs, le porte-parole a indiqué que le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie Lakhdar Brahimi avait été reçu lundi à New York par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Les deux hommes devaient s'entretenir lundi après-midi par téléconférence avec le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi. M. Brahimi doit rendre compte de l'évolution de sa mission de médiation au Conseil de sécurité le 29 janvier.

Puissante explosion dans un quartier aisé de Damas

Une puissante explosion a secoué lundi la banlieue aisée de Doummar, au nord-est de Damas, faisant un nombre indéterminé de morts, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Une autre explosion a visé un bâtiment utilisé par des milices pro-régime et les troupes régulières dans la ville de Salmiyé, dans la province de Hama, faisant également des victimes, selon cette ONG, qui s'appuie sur un large réseau de médecins et de militants à travers le pays.

L'agence de presse officielle Sana a également fait état de cette explosion, indiquant qu'«une voiture piégée avait explosé dans le coeur de Salmiyé, faisant un certain nombre de morts et blessés».

Doummar est un des sept quartiers les plus aisés de Damas. L'Armée syrienne libre n'est pas présente dans ces quartiers. Mais le coeur de Damas n'a pas été épargné par les violences: il a été la cible d'une série d'attaques spectaculaires, principalement revendiquées par des groupes jihadistes.

Ton opinion