TPIY : Mladic refuse de comparaître
Actualisé

TPIY Mladic refuse de comparaître

L'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic refuse de comparaître lundi devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).

«Mladic a dit aux autorités pénitentiaires qu'il ne voulait pas comparaître devant la cour (lundi) et qu'il ne plaidera pas» coupable ou non coupable, a déclaré Me Milos Saljic.

«Il a décidé de ne pas comparaître parce que les membres de sa défense n'ont pas encore été approuvés», a ajouté l'avocat.

Accusé de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre pendant la guerre de Bosnie (1992-1995), Ratko Mladic avait été arrêté le 26 mai en Serbie après 16 ans de cavale.

Transféré le 31 mai à La Haye, il avait lors de sa première comparution, le 3 juin, qualifié d'»odieux» les onze chefs d'accusation pesant contre lui. Il est notamment accusé du massacre de Srebrenica, à l'est de la Bosnie, en juillet 1995, le pire depuis la Seconde guerre mondiale, au cours duquel près de 8000 personnes ont été exécutées.

Lors de cette première audience début juin, M. Mladic, 69 ans, avait souhaité bénéficier d'un délai supplémentaire pour prendre connaissance des charges pesant contre lui avant de plaider coupable ou non. «S'il refuse, le juge plaidera non coupable en son nom», avait expliqué samedi Nerma Jelacic, la porte-parole du TPIY.

Elle avait aussi indiqué que l'ancien général devait être assisté lundi par le même avocat serbe commis d'office que lors de la première audience, en attendant la désignation d'un avocat chargé de le défendre durant son procès.

«Il a soumis une liste de préférences qui sont en cours d'examen», avait indiqué Mme Jelacic. Selon Me Saljic, «Mladic a dit qu'il ne pouvait pas étudier l'acte d'inculpation et donc se préparer à plaider sans ses avocats». Un avocat russe notamment devrait faire partie de son équipe de défense, a-t-il précisé.

(ats)

Ton opinion