Mobilisation massive autour du procès de Jacob Zuma
Actualisé

Mobilisation massive autour du procès de Jacob Zuma

Des centaines de partisans de Jacob Zuma, chef du parti au pouvoir en Afrique du sud et favori à la présidence en 2009, se sont rassemblés devant le tribunal de Pietermaritzburg où s'est ouvert lundi le procès pour corruption de leur leader.

Des militants du Congrès national africain (ANC, au pouvoir), mais aussi des syndicalistes et des communistes, ont attendu en chantant, dansant et priant, Jacob Zuma, 66 ans, qui, vers 10H00 (08H00 GMT), s'est glissé dans le palais de justice par une porte dérobée pour éviter photographes et caméras.Jugé pour corruption et fraude dans le cadre d'une enquête tentaculaire impliquant le groupe d'armement français Thales, Jacob Zuma joue son avenir politique: s'il est condamné, il a promis de se retirer de la politique et ne mènera pas la campagne de l'ultramajoritaire ANC aux élections générales de 2009.Lundi, ses avocats ont prévu de déposer un énième recours de procédure et l'audience devrait être ajournée.Lors de son procès pour viol en 2006, à l'issue duquel il a été acquitté, ses partisans - qui ont toujours crié au "complot politique" - s'étaient déjà mobilisés en masse.Cette fois, la manifestation a été organisée avec davantage de minutie par la direction de l'ANC, dont Jacob Zuma a emporté la présidence en décembre lors d'un congrès chahuté. Des autocars ont ainsi été affrétés pour transporter les militants de tout le pays vers Pietermaritzburg, fief du tribun zoulou. Le parti a même monté une grande tente blanche pour ses hauts responsables.fb-chp/ale/jhd

Ton opinion