Actualisé 14.09.2012 à 14:05

Zurich

Mörgeli veut porter plainte contre son patron

Le ténor de l'UDC Christoph Mörgeli a demandé à la direction de l'Université de Zurich de prendre des mesures contre son patron. Ce dernier aurait porté atteinte à sa personnalité.

de
Olivia Fuchs
Jeudi, Christoph Mörgeli a rejeté les accusations de son patron selon lesquelles son musée ne serait plus à la hauteur.

Jeudi, Christoph Mörgeli a rejeté les accusations de son patron selon lesquelles son musée ne serait plus à la hauteur.

La direction de l'Université de Zurich doit prendre des mesures disciplinaires contre Flurin Condrau. Telles sont les revendications formulées jeudi soir sur «TeleZüri» par le conseiller national UDC et historien de la médecine Christoph Mörgeli. Ce dernier estime que le rapport académique, rédigé par son patron, contient des propos qui portent atteinte à sa personnalité. «Si la direction ne fait rien, j'irai personnellement porter plainte contre lui», a-t-il affirmé.

«On veut me voler ma place»

Au cours de l'émission «Talk täglich», le stratège du parti agrarien a thématisé la «campagne de mobbing» lancée à son égard. Selon Mörgeli, il y aurait beaucoup de jalousies au sein de son institut, écrit «20 Minuten». «On veut me voler ma place. Certains n'aiment pas qu'on associe l'Université de Zurich à mon nom», a-t-il expliqué.

Christoph Mörgeli a également rejeté les accusations selon lesquelles son musée serait vieillot et ne serait plus à la hauteur. Il aurait constamment veillé à ce que de nouvelles images et de nouveaux supports audio y soient intégrés.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!