Aéroport: Moins bons chiffres pour Flughafen Zürich
Actualisé

AéroportMoins bons chiffres pour Flughafen Zürich

L'aéroport de Zurich, qui a accueilli plus de 30 millions de passagers l'an dernier, affiche une baisse de 16% de son bénéfice.

Aéroport de Zurich.

Aéroport de Zurich.

Keystone/archive/photo d'illustration

Flughafen Zürich a enregistré une baisse de 16,7% de son bénéfice net en 2018 à 237,8 millions de francs, en deçà des attentes du marché. Toutefois ce fléchissement, ainsi que celui des principaux indicateurs de rentabilité, sont à mettre au compte d'éléments exceptionnels non récurrents, tel que le financement de mesures anti-bruit.

Le chiffre d'affaires de l'exploitant de l'aéroport de Zurich s'est inscrit en hausse de 11,2% à 1,15 milliard de francs, indique-t-il dans un communiqué mardi. Les analystes soulignent là un résultat au-delà de leurs prévisions.

Les charges opérationnelles ont augmenté de 28,3% à 582 millions de francs, principalement en raison du financement de mesures anti-bruit, à l'origine estimées à 340 millions de francs. Elles ont été portées à 400 millions pour inclure les habitations dans les communes avoisinantes, a précisé l'entreprise.

Le résultat opérationnel brut (Ebitda) ajusté a subi une baisse de 2,2% à 571 millions de francs, alors que les analystes en attendaient 589 millions. Le résultat opérationnel (Ebit) ajusté s'est élevé à 326,5 millions de francs.

Hausse du nombre de passagers

Hors éléments exceptionnels, ces deux indicateurs ont présenté une hausse de 8,6% à 628,6 millions (Ebitda) et 14,6% à 384,1 millions (Ebit), bien au-delà des attentes du marché.

Pour 2019, la société s'attend à un nombre de passagers en augmentation de 3 pour cent. En 2018, l'aéroport de Zurich a accueilli 31,1 millions de voyageurs, un chiffre en hausse de 5,8% en comparaison annuelle. L'Ebitda et le bénéfice net sont escomptés «en hausse», sans plus de précision.

Développement des activités internationales

Flughafen Zürich compte développer davantage ses activités internationales. «Nous voulons élargir notre portefeuille en Amérique latine ainsi que dans la région asiatique», a déclaré mercredi le directeur financier, Lukas Brosi, lors de la conférence de presse.

La société compte au total six aéroports en Amérique latine. Un processus de privatisations additionnelles d'aéroports est actuellement en cours au Brésil. «Nous examinons cela de très près», a commenté le directeur financier.

L'ouverture partielle au public de l'espace «The Circle», est prévue d'ici la fin de l'année 2020. Les coûts totaux s'établissent à 1,2 milliard de francs, dont 300 millions seront investis cette année, a déclaré le directeur général, Stephan Widrig. Actuellement, le taux d'occupation est d'environ 60 pour cent.

Recettes entamées

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) a rappelé mardi que la mise en place d'un nouveau barème de redevances, ainsi que l'envisage l'Office fédéral de l'aviation civile, pourrait largement entamer les recettes de l'aéroport de Zurich d'un montant estimé à 150 millions de francs, à compter de 2021. Le Conseil fédéral devrait prendre position à ce sujet au deuxième trimestre, précise l'expert.

Pascal Furger, analyste chez Vontobel, pour sa part, reste confiant quant à l'avenir, grâce notamment à l'extension des capacités par la compagnie nationale Swiss. Le conseil d'administration de Flughafen Zürich proposera un dividende relevé à 6,90 francs par titre lors de la prochaine assemblée générale. La rémunération est supérieure aux attentes du marché, qui en espérait 6,78 francs.

Apès avoir passé une bonne partie de la séance dans le vert, l'action Flughafen Zürich a achevé la séance en repli de 0,34% à 176,10 francs, alors que l'indice élargi SPI a lui terminé sur un infime repli de 0,04 pour cent. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion