Suisse: Moins d'animaux ont été utilisés en laboratoire
Actualisé

SuisseMoins d'animaux ont été utilisés en laboratoire

L'OSAV a noté en 2017 une diminution du nombre de bêtes soumises à des tests pour la recherche scientifique.

AFP/Archives/Photo d'illustration

Les labos suisses ont moins recouru à l'expérimentation animale l'an dernier. La baisse observée en 2017 confirme la tendance des dix dernières années, même si des variations parfois importantes peuvent avoir lieu d'une année à l'autre.

En 2017, 614'581 animaux ont été utilisés pour l'expérimentation animale en Suisse, ce qui représente une baisse de 2,4% par rapport à 2016, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). Deux tiers des animaux sont des souris.

Aucun animal n'a été pris pour tester des cosmétiques. Par rapport à 2008, lorsque la loi sur la protection des animaux révisée est entrée en vigueur le nombre d'animaux utilisés s'est réduit de plus de 100'000 unités.

Souris génétiquement modifiées

Mais parallèlement depuis 2008, une augmentation de 34% a été observée dans d'autres types d'expérimentation animale qui utilisent des souris génétiquement modifiées. Les animaux d'expérience génétiquement modifiés sont par exemple d'une importance capitale dans la recherche contre le cancer.

Les demandes pour une expérimentation animale sont évaluées par une commission cantonale de l'expérimentation animale. Elles doivent établir que les souffrances infligées à l'animal sont contrebalancées par des intérêts prépondérants pour la société. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion