Tradition: Moins d'oignons et plus de policiers à la foire bernoise
Actualisé

TraditionMoins d'oignons et plus de policiers à la foire bernoise

Des milliers de personnes ont déambulé dans les rues de la vieille ville de Berne pour la traditionnelle foire aux oignons. Cette année, quelque 53 tonnes du légume ont été mises en vente, soit moins que lors des précédentes éditions.

Avec son mois de mai pluvieux et son été sec, la météo capricieuse de 2015 a laissé des traces. Cette année, les marchands de la région disposaient au total de 5 à 6 tonnes d'oignons de moins, communique lundi la police bernoise.

Que les acheteurs se rassurent toutefois, 587 stands sont au rendez-vous pour proposer ce légume tire-larmes sous toutes ses formes mais aussi des objets d'artisanat et des souvenirs. Les visiteurs venus de toute la Suisse et d'ailleurs peuvent également goûter aux traditionnelles tartes, tresses, soupes aux oignons ainsi qu'au vin chaud dont les odeurs embaument les rues de la capitale.

Sécurité renforcée

Cette année, la police est par ailleurs plus présente que d'habitude, a constaté un journaliste de l'ats. Un renforcement que le directeur de la sécurité, Reto Nause, avait annoncé la semaine passée dans le journal alémanique «Berner Zeitung», à la suite des attentats de Paris.

La foire aux oignons se déroule le 4e lundi du mois de novembre. Le début officiel du marché est fixé à 6h00. Ses origines remontent au milieu du 19e siècle. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion