Actualisé 02.02.2015 à 16:42

77 Bombay Street«Moins de mise en scène pour plus d'honnêteté»

77 Bombay Street s'est fait discret ces derniers temps. Normal, les quatre frangins sont à Berlin pour leur 3e album. Matt en parle en primeur.

par
Fabien Eckert
Esra, Joe, Simri et Matt (de g. à dr.): fini les uniformes, place au cuir.

Esra, Joe, Simri et Matt (de g. à dr.): fini les uniformes, place au cuir.

Les Grisons ont cartonné avec leur deux albums, dont le dernier, «Oko Town», est sorti en 2012. Depuis lors, 77 Bombay Street n'a plus rien sorti. Que les fans se rassurent: le groupe bosse sur un disque à Berlin et prochainement en Australie. Explications de Matt, chanteur.

Que faites-vous dans la capitale allemande?

On y vit depuis huit mois. On a tout préparé en amont pour être prêts à enregistrer à Sydney en février. La culture à Berlin est forte. Ça nous a inspirés.

Pourquoi l'Australie?

On a vécu deux ans à Adelaïde. On a des bons souvenirs. On rêvait de retourner dans ce pays, à l'été austral. On n'aime pas le froid et l'hiver en Suisse.

«Retour aux sources» serait donc un bon nom d'album...

C'est drôle, on nous l'a déjà proposé! Rien n'est encore définitif. Vous le saurez à l'automne.

Votre album sentira bon le soleil?

Possible! Sans trop en dire, nos quatre voix seront toujours aussi présentes. C'est ce qui a fait notre succès. On ne va pas se réinventer de A à Z.

Justement, vous êtes très attendus...

Ce qui prime, c'est de faire les choses avec le coeur même si c'est vrai qu'on ressent la pression. On se la met nous-mêmes, et le business aussi. Pour que les gens achètent nos titres et qu'ils soient diffusés sur les radios, on est conscients qu'on doit créer un hit.

Vous avez sorti deux disques, en 2011 et 2012. Pourquoi avoir pris plus de temps cette fois-ci?

On a changé l'équipe qui nous entourait. On n'avait plus les mêmes envies. Ça nous a pris du temps pour nous habituer à de nouvelles têtes. On n'était pas motivés à composer.

Sur vos dernières photos, vous n'êtes plus en uniforme.

Exact. On voulait changer. Moins d'apparat et de mise en scène pour plus d'honnêteté.

Exact. On voulait changer. Moins d'apparat et de mise en scène pour plus d'honnêteté.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!