Ecolier blessé au Locle (NE): «Mon fils aura des séquelles toute sa vie»
Actualisé

Ecolier blessé au Locle (NE)«Mon fils aura des séquelles toute sa vie»

La maman de l'écolier de 7 ans du Locle (NE) hospitalisé avec quatre fractures du crâne a témoigné dans une vidéo depuis l'hôpital où se trouve son fils.

par
Vincent Donzé

Un élève de 7 ans s'est fracturé le crâne à l'école, au Locle (NE). Persuadée qu'il a été agressé dans les toilettes, le 28 novembre dernier, sa mère a porté plainte contre le centre scolaire des Jeanneret. Dans une vidéo tournée à l'hôpital de l'Ile à Berne et postée sur Facebook, la maman exprime le fond de sa pensée.

«Mon fils ne m'a pas reconnue le premier jour. Il m'a demandé qui je suis», raconte la maman en retenant ses larmes. Son message: «J'aimerais un soutien de la communauté du Locle», dit cette mère de quatre enfants.

Vie bafouée

L'institutrice a-t-elle failli à son devoir de surveillance? Cette question est au centre d'une plainte portée contre l'école. Estimant que «la vie d'un être humain est bafouée», la maman dit ses quatre vérités: «Comment voulez-vous que mon fils se soit fait autant de mal tout seul»? interroge-t-elle en évoquant deux hémorragies cérébrales. Un thrombus sur un sinus lié à l'œil a aussi été diagnostiqué. L'enfant blessé reste en phase de réhabilitation neurologique. La version de l'enfant n'a pas varié: à sa maman, à la police et au médecin, il a détaillé une agression avec les mêmes mots, dessin à l'appui.

Alors? L'écolier de 7 ans a-t-il été enfermé dans les toilettes? Selon sa maman, huit enfants étaient présents. L'un d'eux le frappait, tandis que d'autres tenaient la porte. Le gamin battu a désigné son agresseur, mais cet élève de 5e nie toute implication. Lorsque l'écolier blessé est revenu en classe de 4e année, après vingt minutes d'absence selon sa mère, la maîtresse a constaté qu'il n'allait pas bien. Elle a alerté l'infirmière, laquelle a appelé l'ambulance, après une perte de connaissance.

D'autres hypothèses

La police n'exclut pas d'autres hypothèses, comme une chute dans l'escalier ou dans la cour de récré. Selon sa maman, l'écolier blessé est un enfant protecteur, qui fait «plus grand que son âge dans sa tête» et qui veille sur ses cadets. «Je ne suis pas d'accord avec l'école», martèle la maman, qui a retiré son autre enfant inscrit dans le même collège.

«Mon fils aura des séquelles toute sa vie», affirme la maman, en lançant un appel. «Je vous en prie, s'il-vous-plaît, j'aimerais un soutien de la communauté du Locle», dit-elle dans sa vidéo. Son appel a été reçu sur Facebook: «Vous avez beaucoup de courage de pouvoir en parler comme ça», écrit une internaute qui résume le sentiment général. Beaucoup écrivent: «Force et courage à votre petit et vous», en soulignant l'innocence d'un enfant de 7 ans.

Ton opinion