Publié

Chili«Mon fils l’a repéré en premier et il a eu peur»

Un énorme éléphant de mer s’est perdu dans les rues de Puerto Cisnes, lundi soir. La police, la marine et des habitants ont sué pour le ramener dans son habitat naturel.

par
joc

Des policiers et des officiers de la marine chilienne se sont livrés à une activité pour le moins inhabituelle, lundi soir à Puerto Cisnes, en Patagonie chilienne: porter secours à un éléphant de mer égaré. L’énorme animal, un spécimen pouvait peser jusqu’à 3 tonnes, est parvenu à parcourir dix pâtés de maisons avant d’être enfin guidé vers la mer. Aidées par des habitants, les autorités ont bloqué l’accès au centre-ville avec des voitures et des bâches en plastique.

C’est grâce à l’une de ces bâches que les bons samaritains ont pu ramener l’éléphant de mer dans son habitat naturel, rapporte Infobae. Tout au long de cette étrange opération de sauvetage, des gens ont jeté des seaux d’eau sur l’animal pour ne pas qu’il soit déshydraté.

Journaliste pour la chaîne locale Radio Autentica FM, Manuel Novoa a filmé et commenté la scène en direct. «Il n’est plus qu’à quelques mètres de la mer. Le travail des voisins a été incroyable. Ils lui donnent le temps de se reposer car il a avancé sur une dizaine de pâtés de maisons et doit être très fatigué», a-t-il témoigné.

Des rues vides à cause du couvre-feu

Le retour de l’éléphant de mer en lieu sûr a été accueilli par des applaudissements. «Je tiens à remercier la communauté locale au nom de la marine chilienne. C’était un bel effort. L’animal est maintenant en sécurité et hors de danger pour les humains et les chiens qui pourraient lui faire du mal», a réagi un fonctionnaire de la marine chilienne.

Cet étrange incident est lié au fait qu’en raison de la crise sanitaire, les rues d’habitude très fréquentées étaient vides à cette heure tardive, couvre-feu oblige. «Il allait très vite. Mon fils l’a repéré en premier et il a d’abord eu peur. Je n’avais jamais vu un éléphant de mer d’aussi près, et certainement jamais dans une zone habitée. On les voit généralement dans la mer et à une grande distance de la terre», raconte une habitante prénommée Antonia.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!