15.10.2020 à 09:46

Pagaille sur une route valaisanne«Mon mari n’en pouvait plus de rire»

Une dizaine d’ânes assoiffés de liberté ont provoqué un bouchon sur la route de Salvan (VS) en direction de Martigny, très tôt jeudi matin. Les automobilistes ont accusé près de 30 minutes de retard.

de
Sophie Zuber
Les équidés n’ont à aucun moment dévié de leur trajectoire. 

Les équidés n’ont à aucun moment dévié de leur trajectoire.

Lecteur-reporter

Une bonne dizaine de voitures à l’arrêt et des ânes effrontés qui détalent à vive allure sur la route cantonale de Salvan, en direction de Martigny. Tel est le spectacle que des automobilistes ont vécu jeudi vers 6h30. «Mon mari m’a téléphoné pour m’expliquer son aventure du matin. Il n’en pouvait plus de rire», explique, amusée, une lectrice.

«Huit ânes se sont effectivement échappés de leur enclos de La Crettaz, en dessus de Salvan, au petit matin», confirme Christian Zuber, porte-parole de la police cantonale valaisanne. «Ce sont nos collègues de Martigny qui ont été dépêchés sur les lieux afin de sécuriser la route.»

Têtues, les mules, ayant pris leurs pattes à leur cou, n’ont à aucun moment dévié de leur trajectoire. Les policiers, qui au départ ont décidé de les ramener à la raison au pas de course, ont dû se résoudre à les escorter en voiture jusqu’en bas de la vallée.

Les équidés ont été attrapés à Martigny, à près de huit kilomètres de leur lieu de départ. «Ça fait une petite trotte», sourit Christian Zuber.

Après cette escapade, les ânes, qui se portent comme un charme, ont été placés dans un parc provisoire en attendant que leur propriétaire vienne les chercher. Quant aux automobilistes, malgré leur retard d’environ 30 minutes, ils ont eu de quoi papoter à la machine à café du bureau.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!