Auto tombée dans la Limmat - «Mon seul but était de sortir le conducteur de sa voiture»
Publié

Auto tombée dans la Limmat«Mon seul but était de sortir le conducteur de sa voiture»

Un véhicule a fini sa course dans une rivière, vendredi passé, à Zurich. Plusieurs passants se sont jetés à l’eau pour venir en aide à l’accidenté. Une des personnes courageuses, une hôtesse de l’air américaine, témoigne.

par
20 Minuten/ofu

Un accident peu commun s’est produit, vendredi dernier, en plein centre-ville de Zurich. Une voiture est tombée dans la Limmat. Sans hésiter, une dizaine de passants se sont jetés dans l’eau gelée pour venir en aide au conducteur, prisonnier de son auto. Amanda Pieper, une Américaine de 30 ans, a elle aussi sauté dans le cours d’eau pour tenter d’extraire l’accidenté. «Dans les premières secondes, j’ai cru que je rêvais. Je n’arrêtais pas de crier ‘Oh my God, oh my God’! Ensuite, mon corps s’est mis en mode pilote automatique», a raconté la jeune femme au «TagesAnzeiger».

1 / 3
Sabina Bobst
Sabina Bobst
Lecteur-reporter

«Je connais bien les exercices d’urgence»

Amanda Pieper se souvient avoir enlevé ses chaussettes et ses chaussures avant de descendre un escalier pour rejoindre la Limmat. Elle dit ne même pas avoir senti l’eau froide. «Mon seul but était de sortir le conducteur de sa voiture.» Et d’ajouter: «Je suis hôtesse de l’air. Je connais bien les exercices d’urgence.» L’Américaine, qui habite à Los Angeles, est finalement parvenue, avec l’aide des autres passants, à casser une vitre du véhicule avec un marteau spécial avant d’extraire le conducteur.

«C’est incroyable»

Selon la police municipale, la victime a dû être réanimée sur place et emmenée à l’hôpital dans un état critique. Les passants courageux ont eux aussi été pris en charge par les secours avant de pouvoir rentrer à la maison. Quant à Amanda Pieper, elle a mis plusieurs heures avant de réaliser ce qui venait de se passer. «Je me suis mise à pleurer et à trembler. J’ai dû maîtriser ma respiration pour lutter contre la panique et la peur. Mais maintenant, avec le recul, je me dis que c’est incroyable qu’un groupe de personnes qui ne se connaissent pas soit parvenu à ça.»

Ton opinion

29 commentaires