Agenda cinéma: Mon week-end cinéma pas comme les autres
Actualisé

Agenda cinémaMon week-end cinéma pas comme les autres

Voici notre sélection de films et projections qui sortent de l'ordinaire en ce week-end du 14 au 16 février 2014.

par
Catherine Magnin

«Tandoori Love», une comédie romantique Made in Switzerland, idéale pour la Saint-Valentin.

Vendredi 14, rendez-vous avec les frères Coen

Les cinémas du Grütli programment une rétrospective presque intégrale (à 3 titres près) des films des frères Coen. On peut s'en visionner trois ce vendredi soir : «Intolérable cruauté» , «A serious man», The Big Lebowski. Et agender les autres séances prévues jusqu'au 25 février, juste avant la cérémonie des Oscars où le dernier film des Coen, «Inside Llewyn Davis», est nommé deux fois (Meilleure photographie et Meilleur mixage sonore). Pour mémoire, ce film a reçu le Grand Prix au Festival de Cannes 2013.

Infos détaillées: www.cinemas-du-grutli.ch

Samedi 15 entre Japon et romantisme

Les fans de culture japonaise ont rendez-vous ce samedi 15 (et dimanche 16) à l'EPFL à Lausanne, à l'occasion de la convention Japan Impact. Et ce n'est pas valable que pour les amateurs de jeux vidéo ou d'arts martiaux. Les cinéphiles pourront notamment visionner, ce samedi à 19h30, «The Garden of Words», un moyen métrage inédit de Makoto Shinkai (le réalisateur du «Voyage vers Agartha») qui raconte la rencontre entre un jeune apprenti cordonnier et une mystérieuse femme dans un jardin, un jour de pluie.

La bande annonce de «The Garden of Words»:

Infos détaillées: www.japan-impact.ch

La Saint-Valentin, c'est le 14 février. Le romantisme, c'est toute l'année. Les cinémas Hollywood à Montreux proposent donc samedi 15 la Nuit du romantisme. 3 films + 1 cocktail pour 30 fr. A 18h30, un feel-good-movie curieux, «Tandoori Love» (2008), le premier film de Bollywood réalisé par un Suisse. A 20h45, un film qui vient de sortir sur les écrans, «La Belle et la Bête», de Christophe Gans. Et à 23h30 en avant-première, «Only Lovers Left alive», une histoire de vampires romantiquissime signée Jim Jarmusch.

Infos détaillées: www.cinerive.com

Dimanche 16, une journée pour explorer les frontières

Le Cinélux à Genève propose pendant un mois, à raison d'un film par semaine, un cycle intitulé «Limites - Quatre regards sur les frontières». Le premier est à découvrir ce dimanche 16 février à 11h. Il s'agit de «Las Ninas Quispe», de Sebastian Sepulveda, Prix du public au Festival Filmar in America Latina 2013. L'histoire toute simple et toute émouvante de trois bergères qui vivent dans l'Altiplano du Nord du Chili, dans les années 70. Quand elles apprennent que tous les autres bergers ont vendu leurs troupeaux à cause d'une loi qui prévoit l'interdiction de l'élevage pour préserver la flore locale, elles se demandent bien ce qu'elles vont devenir. La projection aura lieu en présence du réalisateur.

Infos détaillées: www.cinelux.info

A moins d'avoir couru les festivals ou les cycles thématiques, Sébastien Lifshitz n'est probablement qu'un nom. Il faut dire que seul l'un de ses films, «Wild side», a été distribué en Suisse romande. Et pourtant ce cinéaste français de 46 ans fait beaucoup parler de lui. Aussi les Cinémas du Grütli ont-ils décidé de corriger le tir, en nous permettant de visionner quatre de ses films ce dimanche.

A 14h30 «Wild side» (2004), l'amitié entre un émigré russe une transsexuelle et un maghrébin sur fond de clandestinité. A 16h 30 «Les Invisibles» (César du Meilleur documentaire 2013), recueil de témoignages d'homosexuels nés dans l'entre-deux-guerres qui ont assumé leur préférence sexuelle. A 19h «Bambi» (nommé au César du meilleur court métrage 2014), le témoignage d'une des premières transsexuelles françaises, Marie-Pierre, née à Alger et figure mythique des cabarets parisiens des années 50 et 60. Et à 20h30 «Plein sud» (2009), un road-movie avec notamment Léa Seydoux.

La bande annonce des «Invisibles»:

Ton opinion