Actualisé 31.08.2007 à 09:49

Mondiaux d'athlétisme: les Suisses contents

Les chefs de file Viktor Röthlin et Alexander Martinez ont été pour le moins à la hauteur, et les jeunes ont laissé entrevoir quelques promesses.

«Le bilan est positif», a résumé le chef technique de Swiss-Athletics, Peter Haas. «Nous visions une place dans les dix premiers, nous en avons deux, dont une médaille, performance à forte valeur symbolique.»

Viktor Röthlin, 3e du marathon, et Alexander Martinez, 8e du triple saut, ne constituent pas les seuls motifs de satisfaction. Le record personnel de Linda Züblin (21 ans) à l'heptathlon (5995 points) est à mettre en exergue étant donné les conditions difficiles propres aux grands Championnats.

L'objectif assigné à chacun de confirmer au moins le niveau des minima a été dans l'ensemble atteint, à deux grandes exceptions: les lanceurs de javelot Stefan Müller et Felix Müller, auxquels il a manqué 7m. La légitimité de leur sélection peut se poser, mais Swiss-Athletics ne regrette pas son choix.

S'aguerrir pour Pékin

Pour les Jeux de Pékin l'an prochain, Swiss Olympic place son niveau d'exigence à hauteur d'une demi-finale (top 16). Autrement dit, l'équivalent au moins des minima A de l'IAAF. Peter Haas espère que 6 à 8 athlètes suisses les obtiendront. Pour Osaka, seuls Röthlin, Martinez, les heptathloniennes Sylvie Dufour et Simone Oberer et les coureurs de 200 m Marc Schneeberger et Marco Cribari se sont qualifiés avec la limite A.

Il y a donc du pain sur la planche, d'autant que seuls Röthlin, Martinez et Marie Polli, 21e du 20 km marche, se sont classés dans la première partie du classement.

Pour Pékin, les Suisses devront donc encore hausser le niveau d'un cran. En plus de devoir remplir la limite A, ils devront le faire avec un nombre limité de tentatives, contrairement à Osaka.

Motif d'espoir, jamais autant de Suisses n'avaient obtenu les minima depuis Göteborg en 1995. Et l'esprit d'équipe est excellent, a souligné le président de la fédération Hansruedi Müller. Il a mis en évidence par exemple l'attitude d'une Sylvie Dufour, qui s'est déplacée de bonne heure vendredi pour suivre le décathlon afin d'en tirer des enseignements. (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!