Mongolie: état d'urgence levé
Actualisé

Mongolie: état d'urgence levé

L'état d'urgence a été levé en Mongolie dimanche à minuit (samedi 18 h suisses).

Le président Nambariin Enkhbayar a lancé un appel au calme après des violences post-électorales qui avaient fait cinq morts.

«Nous pouvons discuter de la situation mais loyalement et sans violence», a déclaré M. Enkhbayar lors d'une conférence de presse retransmise par la télévision nationale. «Nous ne devrions pas résoudre la crise à travers des combats. Nous devrions travailler ensemble et résoudre le problème par des moyens légaux», a-t-il dit.

Des soupçons de fraude électorale aux législatives organisées dimanche avaient déclenché de violentes manifestations mardi à Oulan Bator. Ces incidents avaient fait cinq morts et plus de 300 blessés et conduit le chef de l'Etat a proclamer l'état d'urgence.

Discussions entre partis

Pour tenter de prévenir toute nouvelle flambée de violence, les principaux responsables politiques se sont réunis samedi pour aplanir leurs différends, a indiqué Yondon Otgonbayar, secrétaire général du Parti populaire révolutionnaire mongol (PPRM, anciens communistes), vainqueur des élections.

«Ils se sont mis d'accord pour soumettre à une commission parlementaire permanente les soupçons selon lesquels la commission électorale n'a pas fonctionné correctement», a-t-il dit. Les partis s'étaient déjà entendus vendredi sur une déclaration commune appelant au calme et à la résolution des conflits par la voie pacifique.

Siège du PPRM incendié

Quelque 8000 personnes avaient manifesté dans le centre d'Oulan Bator après que le PPRM eut revendiqué la victoire aux législatives sans attendre les résultats officiels. Des centaines de manifestants s'étaient violemment opposés à la police anti-émeutes avant d'incendier le siège du PPRM.

Jeudi, la Commission électorale a confirmé la victoire du PPRM et affirmé que le scrutin avait été honnête. (ats)

Ton opinion