Monica Bonfanti sur les traces d'Angelina Jolie
Actualisé

Monica Bonfanti sur les traces d'Angelina Jolie

Genève – La cheffe de la police a pris 15 jours de vacances avant d'entamer sa deuxième année à la tête de l'institution.

Certains se reposent sur une plage. Monica Bonfanti, elle, rentre de Namibie où elle a soigné des animaux orphelins ou malades. La ferme de Noah's Ark à Harnas se situe à 300 km de la capitale, Windhoek. Là-bas, la diane sonne à six heures et demi. «Il faut faire à manger aux guépards, babouins, léopards, hyènes, lions, crocodiles, etc., les soigner et, ensuite, les promener dans la savane», explique la jeune femme de 37 ans, qui avoue une véritable passion pour les animaux. «Comme la plupart sont orphelins, il faut rester près de certains également pendant la nuit», poursuit-elle. Dans cette arche de Noé namibienne de 100 000 m2, on travaille sur la base du volontariat. «Les gens viennent du monde entier, indique la cheffe de la police, en charge de quatre guépards, d'un singe souffrant d'épilepsie, de deux lynx et d'un zèbre. Les conditions de vie sont spartiates et la préparation des repas (découpage de la viande) n'a rien à voir avec une sieste sur un transat. C'est aussi dans ce refuge pour animaux en danger qu'Angelina Jolie a tourné «Au-delà des frontières». L'actrice est tombée amoureuse du lieu et a financé l'immense clôture. Depuis, les propriétaires ont construit une petite maison pour leur grande famille. Des vacances dangereuses? «En tout cas des vacances pas comme les autres», répond Monica Bonfanti, prête à retourner dans ce désert africain.

Valérie Duby

Ton opinion