Condamnation: Monsanto vendait du coton OGM interdit
Actualisé

CondamnationMonsanto vendait du coton OGM interdit

Le groupe agro-chimique Monsanto a accepté de payer une amende de 2,6 millions de francs pour avoir vendu des graines OGM interdites.

Le groupe agro-chimique a contrevenu à la loi.

Le groupe agro-chimique a contrevenu à la loi.

L'agence américaine de protection de l'environnement, l'EPA, a annoncé jeudi que le groupe agro-chimique Monsanto avait accepté de verser une amende de 2,5 millions de dollars (2,63 millions de francs), pour vente non autorisée de graines de coton génétiquement modifié.

L'agence a souligné qu'il s'agissait de la plus importante sanction administrative jamais infligée aux termes d'une loi fédérale sur l'utilisation de pesticides.

«Cet accord montre que quand une société viole la loi en distribuant des pesticides mal étiquetés, l'EPA réagit», souligne une responsable de l'agence, Cynthia Giles, citée dans un communiqué.

Culture interdite

La sanction concerne deux variétés de graines de coton, Monsanto Bollgard et Bollgard II, contenant des «protecteurs incorporés aux plantes». Leur culture était interdite dans dix comtés du Texas afin d'éviter que se développe une résistance à certains pesticides.

Or, entre 2002 et 2007, Monsanto a vendu ces variétés sans signaler cette restriction, et elles ont été plantées dans les comtés où elles étaient interdites.

(ats/afp)

Ton opinion