Actualisé 25.01.2015 à 12:31

Suisse

Monsieur Prix satisfait des rapides baisses de prix

Les détaillants ont rapidement répercuté la baisse de l'euro sur les prix de vente en Suisse, se félicite Stefan Meierhans. Mais il a malgré tout déjà reçu 40 plaintes à ce sujet.

Le surveillant des prix ne compte toutefois pas se contenter de l'évolution actuelle.

Le surveillant des prix ne compte toutefois pas se contenter de l'évolution actuelle.

Les commerçants ont reporté la chute de la monnaie unique européenne avec davantage de célérité qu'en 2011. Cette année-ci, alors «que le franc était très fort, il avait fallu six à neuf mois pour que les prix descendent», et les consommateurs avaient dû exercer une forte pression, rappelle M. Prix dans un entretien paru dans l'hebdomadaire alémanique «SonntagsBlick».

Aujourd'hui, après la suppression par la BNS du taux plancher franc-euro, il y a dix jours, certains magasins ont accordé des rabais de 20% de leur propre chef. «Le secteur du commerce ne veut plus fâcher les consommateurs, ce qui me réjouit.»

«Supplément suisse»

Le surveillant des prix ne compte toutefois pas se contenter de l'évolution actuelle. Il continue de critiquer le «supplément suisse» payé par la population. Le démocrate-chrétien st-gallois souhaite que le durcissement du droit des cartels revienne au goût du jour avec un nouvel élan. Les tarifs imposés aux PME demeurent selon lui exagérés. Les importateurs en gros doivent adapter leurs exigences vers le bas.

Stefan Meierhans ne perd pas de vue le commerce en ligne. Le seuil d'imposition des biens devrait être doublé: «les articles coûtant jusqu'à 130 francs ne seraient ainsi pas taxés, ce qui augmenterait la concurrence et ferait baisser les prix». Et de préciser qu'il a envoyé une lettre à ce sujet à la ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf. (ats)

Comment consommez-vous?

Depuis la fin du taux plancher, faire ses achats dans la zone euro est devenu particulièrement attrayant. De quelle(s) façon(s) allez-vous en profiter?

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!