Actualisé 12.04.2017 à 15:56

SondageMonsieur se sent plus discriminé que Madame

En Suisse, les hommes (50%) sont plus nombreux à estimer être victimes de discrimination que les femmes (40%). Ils pensent notamment que les exigences posées par la société sont trop élevées, révèle un sondage de «20 Minuten».

von
dp/ofu
38% des hommes s'estimant discriminés affirment l'être au niveau de leurs droits en tant que pères.

38% des hommes s'estimant discriminés affirment l'être au niveau de leurs droits en tant que pères.

Keystone/A4531/_inga Kjer

Des milliers de femmes, mais aussi d'hommes, ont défilé le 8 mars dernier pour lutter contre le sexisme et s'engager pour l'égalité des sexes. Dans ce contexte, nos confrères de «20 Minuten» ont voulu savoir à quel point le mouvement des femmes est accepté par la population suisse. Ils ont également cherché à découvrir dans quels domaines les femmes et les hommes se sentent discriminés.

Pas sur un pied d'égalité

Leur sondage (lire encadré) a révélé que 61% des femmes et 23% des hommes estiment que le mouvement est important, notamment parce que les femmes et les membres de la communauté LGBT sont victimes de discrimination au sein de notre société. 43% des femmes et 12% des hommes se disent par ailleurs féministes. Une nette majorité de 83% estime aussi qu'en termes de droits, les représentants des deux sexes ne se retrouvent pas sur un pied d'égalité.

Injustice au niveau du salaire

L'enquête met en lumière un autre point intéressant: tandis que 40% des femmes se sentent discriminées en Suisse, ce taux s'élève à 50% chez les hommes, surtout ceux ayant entre 35 et 49 ans (62%). Tandis que les participantes au sondage estiment être victimes de discrimination surtout au niveau du salaire (45%) ou de leur chance de faire carrière (16%), les hommes, eux, affirment l'être dans leurs droits en tant que pères (38%) ou à l'armée (24%). Finalement, 62% des hommes trouvent que les exigences posées par la société sont trop élevées.

Selon Martha Weingartner, experte zurichoise en égalité des sexes, les hommes réagissent de manière plus sensible aux discriminations que les femmes. Elle rappelle également qu'ils sont parvenus au cours des dernières années à se faire entendre par le monde politique par le biais d'actions ciblées. Elle fait notamment allusion à la fois où des pères avaient envoyé des tonnes de pavés à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, en signe de lutte pour la garde partagée.

Quelques informations sur le sondage

L'enquête en ligne a été réalisée du 4 au 6 avril 2017 sur le site de «20 Minuten». Au total, 6889 personnes de Suisse alémanique ont participé. Les résultats ont ensuite été pondérés par les politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen afin de correspondre le plus étroitement possible à la structure de la population suisse.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!