Prix Nobel de médecine: Montagnier dédie sa récompense «à tous les malades du sida»
Actualisé

Prix Nobel de médecineMontagnier dédie sa récompense «à tous les malades du sida»

Le chercheur français Luc Montagnier, un des trois prix Nobel de médecine 2008, a dédié lundi sa récompense «à tous les malades du sida» et annonce un «vaccin thérapeutique» d'ici à quatre ans.

«Je crois que ma première réaction, c'est de penser à tous les malades du sida et tous ceux qui sont toujours en vie et qui se battent contre la maladie», a déclaré à l'AFP le professeur Montagnier.«Je suis toujours à leur côté, les chercheurs doivent continuer à travailler parce que le sida n'est pas guéri. On le voit ici en Afrique, le sida est toujours là et donc le combat continue», a-t-il ajouté, entre deux appels téléphoniques.«Mon travail de recherche à l'heure actuelle, c'est de trouver des traitements complémentaires qui vont permettre d'éradiquer l'infection afin que les patients soient traités dans un temps assez court et ensuite soient guéris, c'est-à-dire que leur système immunitaire contrôle l'infection», a poursuivi le virologue, visiblement ému.Selon lui, ce traitement sera «possible grâce à un vaccin thérapeutique et non un vaccin préventif», dont les résultats pourront être publiés d'ici à «trois ou quatre ans», s'il dispose de moyens financiers.Un vaccin thérapeutique est une forme de traitement immunologique pour des patients déjà infectés, alors qu'un vaccin préventif vise à protéger contre le risque de contracter dans ce cas de figure, le virus du sida (VIH).Ce prix intervient 25 ans après la découverte du virus du sida par son laboratoire à Paris. «Mieux vaut tard que jamais. C'est bien que le comité Nobel s'intéresse (à cette maladie). Cela aurait été un peu curieux qu'ils ne s'intéressent pas à cette maladie qui est quand même un fléau mondial», a-t-il conclu.Outre, le Pr Montagnier, le prix Nobel de médecine 2008 a été attribué à sa collègue française Françoise Barré-Sinoussi et à l'Allemand Harald zur Hausen. Tous les trois ont été récompensés pour leurs travaux séparés sur les virus responsables du sida (France) et du cancer du col de l'utérus (Allemagne).Les lauréats du Nobel de médecine recevront le 10 décembre un diplôme et se partageront un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (1,02 million d'euros). (afp)

Ton opinion