Rallye: Monte-Carlo: Ogier a eu le dernier mot

Publié

RallyeMonte-Carlo: Ogier a eu le dernier mot

Tenants du titre WRC, les Français Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (Citroën) ont remporté le 87e rallye Monte-Carlo pour 2,2 secondes face aux Belges Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (Hyundai).

par
Jean-Claude Schertenleib
Le Français a bien mérité sa douche de champagne.

Le Français a bien mérité sa douche de champagne.

Keystone

C'est le septième succès d'Ogier en Principauté – il rejoint Sébastien Loeb au palmarès – et sa sixième victoire de suite. Le champion du monde réussit ainsi parfaitement son arrivée chez Citroën.

Au duel depuis le début de l'épreuve, les deux premiers du championnat 2018 ont garanti un suspense total jusqu'à la dernière épreuve spéciale, la «power stage» - les meilleurs... participants réguliers au WRC partent dans l'ordre inverse de leur classement – de 13,580 km entre La Cabanette et le col de Braus. Au départ de cet ultime tronçon chronométré, Neuville était revenu à 4 dixièmes de seconde d'Ogier, écart minime après 300 kilomètres de course disputés dans des conditions très piégeuses (restes de neige, plaques de verglas, gravier): «Tout le monde sait que c'est le rallye que je veux le plus gagner durant la saison, c'est pour cette raison que je suis si heureux. Nous avons connu un problème avec l'accélérateur, qui continuait de pousser la voiture et dans ces conditions, il était difficile de ne pas commettre d'erreurs. C'est fait: six victoires de suite, avec trois voitures différentes!», explique Ogier.

Réaction de son grand adversaire, Thierry Neuville: «Ce fut un duel serré. Nous avons offert un joli cadeau à Sébastien vendredi, lorsque nous avons commis une erreur, ce qui lui a permis de prendre le commandement. Bon, ce fut un bon week-end et ainsi, nous ne serons pas obligés d'ouvrir la route en Suède; nous devons garder en tête les choses positives de ce rallye, pour mieux encore nous préparer pour la suite du championnat», confie le Belge.

Pour son premier rallye au service de Hyundai, le nonuple champion du monde Sébastien Loeb et son équipier Daniel Elena terminent au pied du podium: «Nous n'étions pas assez rapides, je ne peux pas dire que je suis heureux avec mes chronos. J'ai vraiment attaqué, mais les temps ne venaient pas. Bon, on termine quatrièmes pour notre première expérience avec Hyundai, ce n'est pas si mal», explique l'habitant de la Côte.

Pour son 21e «Monte», le Prévôtois Olivier Burri, qui partageait le cockpit de sa Skoda Fabia avec le Français Anderson Levratti, obtient un nouveau top 15 dans le plus connu des rallyes automobiles.

Ton opinion