Coronavirus en Suisse - Le variant Delta représente désormais 70% des nouveaux cas
Publié

Coronavirus en SuisseLe variant Delta représente désormais 70% des nouveaux cas

Le variant apparu en Inde est désormais majoritaire en Suisse. La couverture vaccinale devrait permettre d’en atténuer les effets sur les hôpitaux et les décès.

par
Yannick Weber
20min/Taddeo Cerletti

Ce n’était plus qu’une question de jours: comme chez plusieurs de nos pays voisins, le variant Delta est depuis lundi officiellement largement dominant en Suisse. Selon les chiffres publiés lundi par l’OFSP, 70% des nouveaux cas lui sont attribués. Le variant Alpha, apparu en Grande-Bretagne, qui était devenu dominant en fin février, ne représente lui plus qu’un cas sur cinq (19%).

La progression fulgurante du Delta, dont la contagiosité est estimée à 50% supérieure à l’Alpha, a été encore plus rapide qu’initialement attendu. Fin juin, le vice-président de la task force scientifique s’attendait à ce qu’il devienne dominant «dans quatre à six semaines». Il n’en a finalement eu besoin que de deux. La bonne nouvelle, c’est que deux doses de vaccin semblent protéger de manière assez efficace.

Les cas augmentent aussi

La poussée du variant Delta (en proportion) est accompagnée d’une augmentation des cas également. Sur les dernières 72 heures, l’OFSP en a compté 822 (contre 449 lundi dernier). Par contre, pour l’heure, les hospitalisations ne reprennent pas l’ascenseur. Quant aux décès, on en compte deux ce weekend, les premiers après plusieurs jours sans aucun mort.

Le Delta, en jaune, a décollé très rapidement. 

Le Delta, en jaune, a décollé très rapidement.

Pas de restrictions en vue

Le variant Delta est désormais majoritaire dans la plupart des pays d’Europe de l’Ouest. Chez certains, la courbe des cas prend une pente très fortement ascendante, comme aux Pays-Bas, qui vient de décider de refermer ses boîtes de nuit. En Espagne et au Portugal, certaines restrictions sont également rétablies.

En Suisse, aucun renforcement n’est à l’ordre du jour pour l’instant. A moins d’une dégradation importante de la situation sanitaire, le Conseil fédéral n’est pas attendu au tournant: sa prochaine conférence de presse est agendée au 11 août.

Ton opinion

326 commentaires