Actualisé 23.01.2013 à 14:02

WEF

Monti ouvre la grand-messe davosienne

Le président sortant du Conseil italien Mario Monti lance mercredi après-midi le 43e Forum économique mondial (WEF) à Davos (GR), axé sur la manière de rebondir après la crise.

Plus de 40 chefs d'Etat ou de gouvernement sont attendus lors d'une édition qui mettra aussi à l'honneur la Russie et l'Afrique.

M. Monti sera le premier à s'adresser lors d'un discours individuel devant les participants peu avant 18h00. Il doit intervenir peu après le président de la Confédération Ueli Maurer et le fondateur du WEF Klaus Schwab. Le WEF se penche cette année sur le «dynamisme résilient».

Suivront jusqu'à dimanche notamment la chancelière allemande Angela Merkel et les premiers ministres britannique David Cameron et russe Dmitri Medvedev, dont le pays assure la présidence du G20 cette année.

La délégation russe sera importante. «Il y aura un intérêt spécial pour la Russie», avait déclaré mercredi dernier M. Schwab lors de la conférence de presse de présentation de la rencontre davosienne.

Initiative pour l'Afrique

Un rapport sur les scénarios pour l'économie russe à l'horizon 2030 doit notamment être présenté. Contrairement à la France, l'Allemagne sera aussi largement représentée. En revanche, aucun membre des gouvernements américain et chinois ne se rendra à Davos.

De nombreux chefs d'organisations internationales s'ajoutent à cette distribution. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, les présidents de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi et de la Banque Mondiale Jim Yong Kim ou encore les directeurs généraux du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) Pascal Lamy seront présents.

Lors de l'un des moments forts du Forum, dix chefs d'Etat ou de gouvernement africains débattront de la situation de leur continent. L'initiative «Grow Africa», qui a pour objectif d'améliorer la sécurité alimentaire du continent, sera évoquée. Deux autres initiatives sur le changement climatique et sur la question de la parité entre les genres seront abordées.

JO 2022: Ueli Maurer participe à un débat

Comme chaque année, l'armée suisse assurera l'important dispositif de sécurité autour de la manifestation davosienne qui doit accueillir plus de 2500 personnalités publiques, hommes d'affaires, experts, membres d'ONG ou artistes.

Au total, six conseillers fédéraux feront le déplacement. La candidature grisonne aux Jeux Olympiques de 2022 sera évoquée à l'Open Forum, avec un débat auquel M. Maurer doit participer. Seule Simonetta Sommaruga ne gagnera pas la station grisonne. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!