Benjamin et Sarah, «Mamans et célèbres»: «Montrer la vraie vie de parents est important»
Publié

Benjamin et Sarah, «Mamans et célèbres»«Montrer la vraie vie de parents est important»

Installés à Genève, Benjamin Machet, sa compagne Sarah, et leurs deux garçons arrivent dès le 5 mars 2021 dans «Mamans et célèbres».

par
Julienne Farine

«C’est moi la maman, c’est lui le célèbre», rigole Sarah, 37 ans, quand on lui dit que son chéri est plus connu qu’elle. Il faut dire que Benjamin, 38 ans, a participé à plusieurs émissions de téléréalité, dont «Les Anges». Parents de Tao, 5 ans, et de Damian, 3 ans, les amoureux participent pour la première fois à une émission ensemble.

Comment êtes-vous arrivés dans «Mamans et célèbres»?

Benjamin: On nous avait proposé une autre émission en couple, mais nous nous étions rendu compte que ce n’était plus quelque chose qui collait à notre quotidien. Nous avons accepté «Mamans et célèbres» parce que c’est ce qui nous correspond maintenant.

Sarah, c’est la première fois que vous acceptez d’être dans un programme avec Benjamin.

En effet. Les autres émissions pour lesquelles nous avions été approchés ne nous correspondaient pas. J’ai un travail à 100% que je n’avais pas forcément envie de laisser pour un tournage. «Mamans et célèbres» collait avec notre planning et je trouvais intéressant d’y participer en famille.

Aviez-vous des craintes qu’on filme votre quotidien?

B.: Je trouve que c’est vachement bien, parce que les réseaux sociaux sont assez aseptisés. On partage uniquement les bons côtés. Il faut faire voir le quotidien, avec les galères de tous les jours, les enfants qui ne sont pas forcément faciles. Montrer la vraie vie de parents est important.

S.: J’ai toujours été très discrète sur ma vie professionnelle et un peu sur ma vie privée. Nous ne voulons pas tout montrer, mais les gens nous suivent depuis longtemps en tant que couple et se sont souvent posé des questions sur la manière dont nous gérons le quotidien. Je pense qu’il y a une demande.

Comment avez-vous parlé de votre participation à Tao et Damian?

B.: Le truc avec nos enfants, c’est que nous n’essayons pas trop d’expliquer ce qui va se passer dans notre vie demain ou après-demain. Nous vivons l’instant présent et ça fonctionne plutôt bien. Tao et Damian sont assez à l’aise avec les gens, très sociables. Cest naturel, ils ne se posent pas trop de questions.

S.: Nous leur avons dit que quelqu’un viendrait les filmer et qu’il y aurait une caméra, mais nous essayons de ne pas insister pour éviter qu’ils se braquent. Je me rends compte que le comportement de Tao change quand il y a une caméra. J’ai l’impression qu’il va accentuer certaines choses pour se rendre intéressant.

Comment s’organise-t-on quand on est une maman de deux enfants en bas âge qui travaille à 100% et qui voit arriver des caméras à la maison?

S.: Il faut déjà avoir deux enfants pour se rendre compte que quand on en avait un, c’était facile (elle rit). Ce n’est pas toujours évident d’allier vie de famille et vie professionnelle, surtout à 100%. J’ai un poste à responsabilité, c’est très prenant. En ce moment en plus, je suis en train de passer un brevet fédéral et j’ai deux soirs de cours par semaine plus un samedi par mois. C’est une question d’organisation. Nous sommes une famille très soudée, et j’ai la chance d’avoir un conjoint qui est très impliqué dans son rôle de papa (ndlr: Benjamin est indépendant et travaille sur les réseaux sociaux). Je dirais que nous sommes un peu une famille moderne. Il s’occupe des enfants, ce qui me permet de mener à bien mes ambitions professionnelles.

Ton opinion