Massacre à «Charlie Hebdo»: Montrouge: le suspect «connaissait» les Kouachi
Actualisé

Massacre à «Charlie Hebdo»Montrouge: le suspect «connaissait» les Kouachi

L'homme soupçonné d'avoir tué une policière jeudi, à Montrouge, au sud de Paris, avait des liens avec les frères auteurs présumés de l'attentat contre «Charlie Hebdo».

1 / 29
09.01: les forces spéciales évacuent les otages de l'épicerie casher.

09.01: les forces spéciales évacuent les otages de l'épicerie casher.

AFP/Thomas Samson
AFP/Thomas Samson
Reuters/Gonzalo Fuentes

Une «connexion» a été établie entre les auteurs supposés de l'attaque contre le journal «Charlie Hebdo» mercredi et l'auteur présumé de la fusillade de Montrouge le lendemain, ont dit vendredi des sources policières s'appuyant sur les premiers éléments de l'enquête. Les «récentes et toutes dernières avancées de l'enquête ont permis d'établir une connexion», ont indiqué à l'AFP les sources policières, sans livrer plus de détails. Jusqu'alors, les autorités n'avaient pas fait de lien entre les deux dossiers. «Le Point» ajoute que les frères Kouachi et le tireur présumé de Montrouge seraient issus de la fameuse filière jihadiste des Buttes-Chaumont, démantelée en 2005.

Le Parquet antiterroriste avait été saisi des deux affaires. Le fuyard de Montrouge avait été condamné pour le projet d'évasion d'un autre jihadiste présumé, Smaïn Ait Ali Belkacem, en 2010, dossier dans lequel Chérif Kouachi avait été mis en examen avant de bénéficier d'un non-lieu.

«Le suspect a été identifié. Deux interpellations ont eu lieu dans son entourage très proche», avaient indiqué auparavant des sources proches du dossier lié à la fusillade de Montrouge qui a fait une tuée, une policière. Ces opérations, qui ont eu lieu dans le quartier réputé sensible de la Grande-Borne à Grigny, «concernent le cadre familial de l'individu recherché», a souligné à l'AFP le maire de Grigny.

Smaïn Ait Ali Belkacem a été condamné en novembre 2002 à une peine de prison à perpétuité pour sa participation à l'attentat d'une station RER en octobre 1995. Le suspect de Montrouge et les frères Kouachi sont tous trois issus de la même filière jihadiste des Buttes-Chaumont, ont précisé les sources policières.

Au moment des faits, peu après 8h00, le tireur était porteur d'un gilet pare-balles, d'une arme de poing et d'un fusil mitrailleur. Il s'est enfui à bord d'une voiture retrouvée jeudi matin à Arcueil (Val-de-Marne).

La jeune femme, célibataire sans enfant âgée de 26 ans, est décédée peu après. L'agent de voirie a été grièvement blessé.

(20 minutes/afp)

Ton opinion