Actualisé 08.10.2015 à 09:27

France

Morano trisomique dans «Charlie Hebdo»: malaise

Pour ironiser sur le scandale causé par ses propos sur «la race blanche», le journal satirique a croqué Nadine Morano en bébé atteint de trisomie.

de
joc

La tempête médiatique continue de se déchaîner autour de Nadine Morano. Près de deux semaines après avoir affirmé que la France était «un pays de race blanche», l'élue a été sanctionnée. La commission d'investiture du parti Les Républicains (LR) l'a en effet retirée de la tête de liste en Meurthe-et-Moselle pour les régionales de décembre.

Le journal satirique «Charlie Hebdo» consacrait mercredi sa une à ce scandale, relève Metronews. Dessinée par Riss, la caricature croque l'eurodéputée en bébé emmailloté dans les bras de Charles de Gaulle. «Morano, la fille trisomique cachée de De Gaulle», titre l'hebdomadaire. Mise sur la sellette pour ses dires sur «la race blanche», l'eurodéputée avait en effet expliqué s'être inspirée du général avant de tenir ces propos. A noter que la fille cadette de De Gaulle était atteinte de trisomie et qu'elle a succombé à une pneumonie en 1948, alors âgée de 20 ans.

La couverture choisie par «Charlie Hebdo» est loin de faire l'unanimité. En tête de la fronde figure Caroline Boudet. Mère d'une petite fille atteinte de trisomie, la Française avait ému le monde entier en racontant sur Facebook sa souffrance vis-à-vis du regard des autres. «Ta couv' me blesse, et en plus elle est ratée», a estimé la jeune femme sur le réseau social, en s'adressant au journal satirique. «Aujourd'hui, Charlie, tu crois faire du mal à Nadine Morano (…), c'est raté. Tu fais du mal à tous les proches de personnes trisomiques. L'intelligence, c'est l'ouverture d'esprit, l'acceptation de l'autre. La bêtise, c'est le racisme, c'est l'intolérance, c'est Morano. La bêtise, ce n'est pas la trisomie», a estimé Caroline Boudet.

A l'image de la jeune femme, de nombreux internautes ont estimé que «Charlie Hebdo» était allé trop loin. Jeudi matin sur France 2, Valérie Pécresse (Les Républicains) a estimé que cette caricature était «radicalement, tout simplement, honteuse», rapporte Europe 1.

Morano «s'en serait pris une bonne» par le Général

«Je pense qu'elle a bien de la chance que le général de Gaulle soit décédé, parce que sinon, elle s'en serait pris une bonne, par le général lui-même», a expliqué au micro d'Europe 1, le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde à propos de la polémique sur la référence de Nadine Morano au général De Gaule pour justifier sa sortie sur «la race blanche».

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!