Moreau battu mais pas abattu
Actualisé

Moreau battu mais pas abattu

Plateau de Beille - Christophe Moreau est passé d'un statut de possible vainqueur du Tour de France à Tignes dans les Alpes, à celui d'un coureur condamné «à jouer des coups» après la première étape pyrénéenne dimanche au Plateau de Beille.

Arrivé dans un gruppetto 135e de l'étape dimanche, le Français de 36 ans, leader de la formation AG2R, est loin de jeter l'éponge, malgré sa 42e place au général, à 48.13 minutes du leader Michael Rasmussen.

«J'ai souffert, je n'avais pas les bonnes jambes. J'avais encore pas mal de courbatures, séquelles de ma chute», a déclaré Moreau, qui vise désormais une victoire d'étape dans l'une des deux étapes pyrénéennes encore à courir.

Il était tombé le jour de la bordure qui l'avait fait rétrograder au classement général dans l'étape Marseille - Montpellier. Il a ensuite concédé 9.29 minutes samedi dans le contre la montre d'Albi.

«Je pense à la suite, je garde le moral. Des jours meilleurs vont arriver. Je n'ai jamais penser à abandonner, je l'ai promis à ma femme», a-t-il dit. (ap)

Ton opinion