Sommet sur le climat: Moritz Leuenberger lance un appel à la solidarité

Actualisé

Sommet sur le climatMoritz Leuenberger lance un appel à la solidarité

Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a lancé mardi un appel à la solidarité des Etats dans la lutte contre le changement climatique.

«Sans solidarité, cela ne va pas et il faut que les plus grands pollueurs paient les dégâts et les contre-mesures», dit M. Leuenberger dans ce message diffusé notamment sur le portail Internet YouTube.

«Les glaciers fondent très rapidement dans les Alpes suisses. Des glissements de terrain défigurent toujours plus des montagnes comme le Cervin», estime-t-il au début de son intervention. De l'autre côté du globe, des îles comme Tuvalu sont elles menacées d'inondation, ajoute-t-il. Le changement climatique a des conséquences sur chaque pays, selon lui.

Les pays riches ne doivent pas être les seuls à s'engager à réduire leurs émissions. Les Etats émergents doivent aussi montrer des efforts pour protéger l'environnement. C'est pourquoi la Suisse soutient une taxe sur les émissions de C02 pour financer l'adapation au changement climatique dans les pays en développement, explique aussi le conseiller fédéral.

Le message du chef du Département fédéral de l'environnement (DETEC) a été posté sur le site Internet de l'ONU, du DETEC et sur YouTube. Outre M. Leuenberger, une centaine de chefs d'Etat et de gouvernement participent au sommet de l'ONU sur le climat.

La rencontre avait lieu mardi à la veille de l'ouverture des débats de l'Assemblée générale. La Suisse sera représentée mercredi par la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey. Le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz doit lui prononcer jeudi le discours de la Suisse devant l'Assemblée générale.

(ats)

Ton opinion