Moritz Leuenberger veut sécuriser les passages à niveau
Actualisé

Moritz Leuenberger veut sécuriser les passages à niveau

Moritz Leuenberger veut sécuriser les nombreux passages à niveau à risque de Suisse.

Le premier bilan de son groupe de travail est positif: sur les 190 passages à niveau classés «très dangereux» en 2004, 120 étaient assainis ou supprimés fin 2006.

Rentrent dans cette catégorie les passages à niveau desquels on n'aperçoit le train que six secondes avant son passage, indique lundi l'Office fédéral des transports (OFT) dans un communiqué. Le ministre de l'environnement et des transports voulait diminuer rapidement leur nombre, c'est chose faite. Sur les 70 restants, 24 sont aujourd'hui en cours d'assainissement et 25 devraient l'être en 2007.

Les 21 derniers passages «très dangereux» ne servent pas au trafic motorisé général et aucun des fonds fédéraux n'est prévu pour les sécuriser. Ils seront cependant prochainement assainis, précise l'OFT. La Confédération participe financièrement à ce projet en prenant en charge jusqu'aux deux tiers des coûts mais pour un montant maximum de 100 000 francs.

Dans le cadre d'un programme accéléré en 1998 et 2004, 109 millions ont déjà été utilisés à cet effet. Cet argent provenait des bénéfices de l'impôt sur les huiles minérales et 5,8 millions sont encore à disposition jusqu'à fin 2007.

600 passages pas sûrs

Les autorités fédérales ne participeront toutefois pas à l'assainissement des 600 autres passages à niveau jugés insuffisamment sûrs par les experts. Leur temps de visibilité oscille entre 7 à 12 secondes et tous devront être contrôlés d'ici à 2014. Les coûts devront être pris en charge par les entreprises de chemin de fer ainsi que par les cantons, les communes et les particuliers propriétaires de la route.

Chaque année, de nombreux accidents se produisent sur ou aux abords de passages à niveau. En août dernier, un automobiliste de 74 ans avait encore perdu la vie lors de la collision de son véhicule avec un train des Transports publics fribourgeois à Enney (FR).

NOTE: paragraphe 4 nouveau.

(ats)

Ton opinion