Turquie: Mort d'un manifestant : 4 suspects au frais

Actualisé

TurquieMort d'un manifestant : 4 suspects au frais

Les quatre individus ont été placés en détention provisoire par un tribunal d'Eskisehir, où l'homme avait été attaqué par des inconnus le 2 juin tandis qu'il participait au mouvement anti-gouvernemental.

Grièvement blessé à la tête et souffrant d'une hémorragie cérébrale, cet étudiant âgé de 19 ans avait succombé le 10 juillet, après avoir passé 38 jours dans le coma.

Le procureur chargé du dossier, Orhan Cetingül, affirme que «le travail se poursuit en vue de l'identification d'une personne supplémentaire également impliquée dans l'incident, selon les images vidéo» analysées par les enquêteurs. Il a en outre indiqué avoir relâché trois autres suspects, après avoir pris leur déposition.

Intervention violente

Le 31 mai, la police turque est violemment intervenue pour évacuer quelques centaines de militants écologistes du parc Gezi, dans le centre d'Istanbul, qui s'opposaient à l'arrachage d'arbres dans le cadre d'un projet d'aménagement urbain.

La violence de cette intervention a suscité la colère de nombreux Turcs et transformé le mouvement de défense du parc en vaste mouvement de protestation politique contre le gouvernement islamo-conservateur, au pouvoir depuis 2002. Il avait duré jusqu'à la fin du mois de juin

Plus de deux millions de manifestants

Selon des évaluations de la police, quelque 2,5 millions de personnes sont descendues dans la rue dans près de 80 villes pendant trois semaines pour exiger la démission de du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, accusé de dérive autoritaire et de vouloir «islamiser» la société turque.

Les heurts ont fait cinq morts -quatre manifestants et un policier- et plus de 8000 blessés, d'après l'Union des médecins de Turquie.

(afp)

Ton opinion