Actualisé 19.03.2013 à 14:19

Saint-GallMort mystérieuse de deux tigresses

Deux tigres sont morts à Bad Ragaz (SG). Les propriétaires du zoo pensent que leur mort est en lien avec le meurtre de leur ami. Celui-ci avait été retrouvé sans vie dans la cave de l'établissement, en septembre 2012.

von
Olivia Fuchs
Bagira (à droite) et Sira (à gauche) sont mortes début mars.

Bagira (à droite) et Sira (à gauche) sont mortes début mars.

Les propriétaires du Zoo Leopard, à Bad Ragaz (SG), sont sous le choc. Un nouveau drame s'est produit dans leur établissement. Début mars, leurs tigresses Bagira et Sira sont mortes. A peine six mois auparavant, en septembre 2012, un homme de 46 ans avait été retrouvé sans vie dans la cave du zoo. Il vivait dans un appartement situé à côté du restaurant de l'établissement. Les enquêteurs avaient alors affirmé qu'il s'agissait d'un crime. L'affaire n'a pas encore été résolue.

Barbara Capol et son mari Mario, qui gèrent le petit établissement privé depuis près de trente ans, sont persuadés que leurs animaux ont été empoisonnés. «Le 10 mars, quand nous avons donné à manger à nos bêtes, les tigres allaient encore bien. Mais dans l'après-midi, un collaborateur a constaté que Bagira avait de la peine à respirer», a raconté à «Blick» Barbara Capol. Peu de temps après, Sira est également tombée malade. «Nous avons appelé le vétérinaire. Il leur a administré des piqûres», explique-t-elle. Mais tous les efforts ont été vains. Bagira est décédé le soir même, Sira quelques jours plus tard. Le sang des animaux a été envoyé dans un laboratoire pour des analyses.

Le jour où Bagira a commencé à aller mal, le zoo avait reçu un agneau de la part d'un inconnu. Mais cette personne n'avait pas inscrit son nom sur la liste des donateurs de viande. Malgré cela, les collaborateurs l'ont donné à manger aux animaux. «Nous n'avons jamais eu de problèmes avec les viandes qu'on nous offre», justifie Barbara Capol qui est certaine que la mort des deux tigres est liée au meurtre de leur ami. «J'espère que la police va bientôt arrêter le tueur de Harry. Ça pourrait peut-être nous aider à comprendre ce qui s'est passé avec Bagira et Sira. Des agents viennent nous voir régulièrement. Ce serait horrible que le meurtrier s'en tire comme ça», affirme la quinquagénaire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!