Actualisé 06.07.2015 à 13:40

LausanneMort suspecte à la prison du Bois-Mermet

Dans la nuit de dimanche à lundi, un détenu a été retrouvé pendu dans sa cellule qu'il partageait avec un autre individu. La piste du suicide est privilégiée.

de
comm

Lundi à 3h50, la centrale de la Police cantonale a été informée par les agents de détention de la prison du Bois-Mermet à Lausanne qu'ils avaient découvert le corps sans vie d'un Français âgé de 20 ans. Il s'est pendu aux barreaux de la fenêtre de sa cellule, au moyen de son drap de lit. Les agents de détention ont pratiqué des gestes de réanimation.

Malgré l'intervention rapide du SMUR et de deux ambulanciers, ainsi que d'une patrouille de Gendarmerie, le médecin n'a pu que constater son décès. Son co-détenu n'a rien remarqué et dormait au moment des faits. Le Français était détenu provisoirement notamment pour vol, recel, violence ou menace contre les autorités et les fonctionnaires et contravention à la Loi sur les Stupéfiants.

Le procureur de service s'est rendu sur les lieux avec les enquêteurs de la Police de sûreté et un spécialiste de l'identité judiciaire. Plusieurs investigations sont toujours en cours et une autopsie a été ordonnée par le procureur. A ce stade de l'enquête, l'intervention d'un tiers semble exclue et la thèse du suicide est privilégiée.

Sous la conduite du procureur, l'enquête est menée par les inspecteurs du groupe judiciaire de la région centre et de l'identité judiciaire de la Police de sûreté, en collaboration avec le personnel du Centre universitaire romand de médecine légale (CURML).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!