Actualisé 21.02.2014 à 12:11

GenèveMorte sur un chantier: deux hommes jugés

Le chauffeur d'une pelleteuse et le contremaître des travaux de la place Longemalle se retrouvent devant les tribunaux pour la mort d'une octogénaire en octobre 2012.

de
rle

Ils seront deux à devoir répondre de la mort d'une femme de 82 ans le 16 octobre 2012 sur la place Longemalle en travaux. L'un est le chauffeur d'une pelleteuse qui a heurté la retraitée, décédée par la suite à l'hôpital. L'autre est le contremaître du chantier. Tous deux se retrouveront devant le Tribunal de police (jusqu'à deux ans de prison) pour homicide par négligence.

Conducteur des travaux blanchi

En revanche, le conducteur des travaux a été blanchi le 28 janvier par le procureur chargé de l'affaire Marco Rossier. «Il n'est pas possible de retenir que son comportement soit à l'origine de l'accident de sorte qu'un acquittement apparaît plus vraisemblable qu'une condamnation et que le prévenu ne saurait être renvoyé en jugement en application du principe selon lequel le doute profite à l'accusé», indique-t-il dans son ordonnance que la «Tribune de Genève» s'est procurée.

Ils ne seront donc que deux à être jugés à une date inconnue en raison d'un recours de l'avocat de la famille de la victime. Me Philippe Juvet a demandé au Ministère public de poursuivre également les deux entreprises qui œuvraient sur le chantier. Devant le refus du procureur, il a saisi la Chambre pénale de recours qui statuera prochainement.

Un «drame évitable»

«Le chauffeur et le contremaître sont des lampistes, estime-t-il. La justice doit examiner la responsabilité des deux entreprises. Par exemple, pourquoi est-ce que le chauffeur de pelleteuse, véhicule qui ne garantit pas une bonne visibilité, n'était pas accompagné d'un collègue? Ce dernier aurait pu surveiller les passants sur cette zone de transit devenue piétonne. Le drame était évitable.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!